2048, Lionel Cruzille

2048Titre original : 2048

Auteur(e) : Lionel Cruzille

Editions : Numeriklivres

Paru le : 22 novembre 2016

Format lu : Numérique (109 pages)

4e de couverture :

Dans un monde qui se relève du chaos, tous les êtres humains se sont vus implanter une puce biotechno pour survivre à une terrible pandémie. Miya, orpheline et vagabonde, évolue dans cet univers sombre avec des pouvoirs de sorciers dont elle ne connaît ni les limites ni les véritables usages mais qui ont permis sa survie. Tout bascule lorsqu’elle se fait enlever par un inconnu durant un affrontement avec les CYTOP, la cyber police, au cours duquel elle va perdre son compagnon.

Elle se réveille dans un centre éloigné de toute civilisation abritant un nouveau groupuscule étrange et conduit par un certain Shifu. Miya, ne le sait pas encore, mais sa destinée est complètement liée à la survie de l’Humanité tout entière car elle seule détiendrait la clé pour faire face à l’Apocalypse que tout le monde redoute. Le compte à rebours est enclenché. Miya sera-t-elle prête à temps ? A-t-elle seulement conscience des dangers qu’elle devra affronter ? Quel prix sera-t-elle prête à payer ? Celui de sa vie ?

Mon avis : 4 / 5

Voilà un petit moment que je n’avais pas lu de dystopie. Je remercie l’auteur, Lionel Cruzille, de m’avoir donné l’occasion de me replonger dans ce genre que j’apprécie assez.

Le livre commence dans le feu de l’action où nous suivons Miya qui lutte pour sa survie et doit échapper à ses ennemis. Bien que l’on commence notre lecture en plein dans une action assez intense, l’auteur a pensé à bien nous expliquer en parallèle les différents camps existants, tout en faisant une brève chronologie des événements qui nous amènent au temps présent. A première vue, les différents sigles peuvent effrayer mais on s’y fait très vite et cela n’a pas perturbé ma lecture (pourtant il en faut peu pour me perturber !).

Pour résumer un peu cet univers chaotique : une pandémie a décimé une bonne partie de la population mondiale. Les survivants, à qui l’on a implanté une puce pour les « guérir », vivent comme des pantins, voire des morts-vivants. Comme dans toute société, il y a des rebelles qui se dressent contre cette manière de vivre et luttent pour libérer les populations, en désactivant leur puce. Cependant, ces rebelles sont activement recherchés par les plus hautes autorités. Et comme souvent, dans les hautes sphères, le lavage de cerveau collectif profitent à des mal-intentionnés.

2048 est séparé en deux parties : la première part de la présentation de Miya au lecteur jusqu’à sa rencontre avec Shifu. La deuxième couvre toute la période où Miya apprend aux côtés de Shifu jusqu’à la fin du livre.

Arrivée à la rencontre entre Miya et Shifu, le rythme retombe un peu. Mais c’est pour devenir de plus en plus intense jusqu’à la fin, là où nous nous attendons à une issue… Et finalement, la fin se révèle des plus frustrantes et mytérieuses. Lionel Cruzille sait garder le lecteur en haleine jusqu’à la sortie de la suite !

J’ai vu bon nombre de commentaires qui assimilaient / comparaient 2048 avec Harry Potter, peut-être pour le côté « sorciers » pour ma part, cela ne m’a pas sauté aux yeux. J’étais plutôt partie dans l’univers de Matrix avec des sorciers (ce qui est pas mal aussi).

Quoi qu’il en soit, c’est une bonne lecture (même si c’est frustrant de devoir attendre la suite), malgré mon pincement au coeur (mais je ne dirai pas pourquoi). Ah les auteurs sans états d’âme ! On aime les détester ! Pour les fans du genre, foncez !!!

Publicités

4 réflexions sur “2048, Lionel Cruzille

  1. Pingback: [Des plumes et moi] Entretien avec Lionel Cruzille | Des plumes et des livres

  2. Pingback: 2048, Tome 2 : Apokálupsis, Lionel Cruzille | Des plumes et des livres

  3. Pingback: Sorciers : Ousamequin, Lionel Cruzille | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s