Auteur : Des plumes et des livres

[Coup de 💖] Le tourbillon de la vie, Aurélie Valognes

Broché – 288 pages
Publié le 31 mars 2021
Editions Fayard

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Le temps d’un été, Arthur et son petit-fils rattrapent les années perdues. Plus de 60 ans les séparent, mais ensemble ils vont partager les souvenirs de l’un et les rêves de l’autre. Le bonheur serait total si Arthur  ne portait pas un lourd secret.

Un roman sur le temps qui passe, la transmission et les plaisirs simples qui font le sel de la vie.

Entre émotion, rire et nostalgie,
Aurélie Valognes nous touche en plein cœur.

Quand les abeilles ne danseront plus, Lena Walker

Broché – 250 pages
Publié le 16 mars 2021
Editions Lemart

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Noah a douze ans et deux chiens imaginaires. Sa mère le croit surdoué, il s’estime sous-doué. Il aime se faire passer pour ce qu’il n’est pas, alors il étudie et ne récolte que de bonnes notes. Un jour il décide de devenir président d’une association. Il fonde le Labo des Abeilles pour deux raisons : un, il espère avec ce projet se débarrasser de ses parents qui sont toujours sur son dos et deux, il veut impressionner et conquérir le cœur d’une nouvelle à l’école : Mélissa. Il lui fait alors découvrir le monde fascinant des abeilles. S’apercevant qu’elles sont menacées de disparition, Noah et Mélissa seront alors près à tout pour les sauver. Cependant, il ne se doute pas un seul instant qu’en cherchant à sauvegarder les abeilles, c’est en réalité sa mère et lui qu’il va finir par sauver.

[Service Presse] Parenthèses, Francis Dolmani

Numérique – 227 pages
Publié le 16 octobre 2020
Librinova

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Francis est né de l’union hasardeuse d’un maçon corse illettré et d’une ouvrière timorée. Tétanisé par ce couple dysfonctionnel, il développera très tôt une hypersensibilité à l’amour, à la féminité et à la vie en général, qu’il ne peut concevoir que comme une suite ininterrompue d’expériences toujours plus exaltantes. Les joies comme les souffrances n’en seront que plus fortes, exacerbées par un quotidien trop morne qu’il s’efforce de magnifier en poursuivant ses velléités de notoriété artistique. Des chimères difficilement compatibles avec l’univers formaté de l’Éducation nationale qu’il a rejoint un peu par inadvertance. Courant inlassablement après sa conception du bonheur pour « trouver sa place », réelle ou fantasmée, il négligera au passage les faveurs du hasard. On dit parfois que la résilience est au bout du chemin… ou pas. Mais après tout, un destin est un destin, aussi piètre ou glorieux soit-il. Comme le disait un condisciple de Coubertin : « L’important, c’est moins de gagner que de prendre part. »

Bilan lecture #41

Bonjour les bookineurs !

Comment allez-vous ? Bon, je ne vous demande plus dans quelle team vous êtes, maintenant on est tous des #TeamConfinés . ^^
Le mois de mars s’est donc achevé sur ces bonnes nouvelles de notre président et si j’ai passé les deux premiers jours d’avril sans dormir et la tête dans le boulot pour donner tout ce que je pouvais à mes p’tits sorciers, j’ai enfin le temps de me poser et de faire le bilan livresque mensuel.

Au cours des 31 jours du mois, j’ai vidé ma PAL de 14 livres (6 brochés, 4 numériques et 4 audio). Un bon mois littéraires avec des coups de cœur mais aussi des déceptions.

Bon dimanche !

[Sélection Prix Audiolib 2021 💖] Betty, Tiffany McDaniel

Audiolib – 16h56min
Publié le 20 janvier 2021
Lu par Audrey D’Hulstère

– Sélection Prix Audiolib 2021 –

*
*   *
*

~ Résumé ~

« Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne. »
La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et soeurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.
Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix  de sa jeune narratrice, qu’Audrey d’Hulstère incarne à la perfection, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

[Service Presse] Le bazar du zèbre à pois, Raphaëlle Giordano

Numérique – 254 pages
Publié le 14 janvier 2021
Editions Plon

– NetGalley –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

« Je m’appelle Basile. J’ai commencé ma vie en montrant ma lune. Est-ce pour cela que j’ai toujours eu l’impression de venir d’une autre planète ? Je n’ai pourtant pas compris tout de suite de quel bois j’étais fait. Peut-être plus un bois de Gepetto que de meuble Ikea. »

Basile, inventeur, agitateur de neurones au génie décalé, nous embarque dans un univers poético-artistique qui chatouille l’esprit et le sort des chemins étriqués du conformisme. De retour à Mont-Venus, il décide d’ouvrir un commerce du troisième type : une boutique d’objets provocateurs. D’émotions, de sensations, de réflexion. Une boutique  » comportementaliste « , des créations qui titillent l’imagination, la créativité, et poussent l’esprit à s’éveiller à un mode de pensée plus audacieux ! Le nom de ce lieu pas comme les autres ? Le Bazar du zèbre à pois.

Giulia, talentueux  » nez « , n’en est pas moins désabusée de cantonner son talent à la conception de produits d’hygiène. Elle rêve de sortir le parfum de ses ornières de simple  » sent-bon  » et de retrouver un supplément d’âme à son métier.

Arthur, son fils, ado rebelle, fâché avec le système, a, lui, pour seul exutoire, ses créations à ciel ouvert. Il a le street art pour faire entendre sa voix, en se demandant bien quelle pourra être sa voie dans ce monde qui n’a pas l’air de vouloir lui faire une place.

Trois atypiques, trois électrons libres dans l’âme. Quand leurs trajectoires vont se croiser, l’ordre des choses en sera à jamais bousculé. C’est à ça que l’on reconnaît les « rencontres-silex ». Elles font des étincelles… Le champ des possibles s’ouvre et les horizons s’élargissent.
Comme dans un système de co-création, ils vont « s’émulsionner les uns les autres » pour s’inventer un chemin, plus libre, plus ouvert, plus heureux….

Louise Morteuil, elle, est rédactrice en chef du Journal de la Ville et directrice de l’association Civilissime. Elle se fait une haute idée du rôle qu’elle doit jouer pour porter les valeurs auxquelles elle croit : Cadre, Culture, Civisme… Choc des univers. Forte de ses convictions en faveur du bien commun, elle se fait un devoir de mettre des bâtons dans les roues du Bazar du zèbre à pois…

Une galerie de personnages passionnés, sensibles et truculents, des embûches et surprises, des objets aussi magiques que poétiques, de l’adversité et de l’amour, l’art de se détacher des entraves par l’audace, de se libérer de la peur en osant… Le nouveau roman de Raphaëlle Giordano donne l’envie de mettre plus de vie dans sa vie et de s’approprier la philosophie phare et novatrice du zèbre : « l’audacité ».

[Sélection PDL 2021] Chambre 413, Joseph Knox

Poche – 547 pages
Publié le 21 octobre 2020
Le Livre de Poche

– Sélection Polar Prix des Lecteurs 2021 –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Le jeune inspecteur Aidan Waits s’est résigné à intégrer la patrouille de nuit à Manchester, cycle sans fin d’appels insignifiants et de solitudes insolubles. Jusqu’à ce que son coéquipier et lui soient dépêchés au Palace, un immense hôtel désaffecté au cœur d’une ville en ébullition. Sur les lieux, dans la chambre 413, ils découvrent un homme. Il est mort. Et il sourit. On a retiré toutes les étiquettes de ses vêtements, limé et remplacé ses dents. Même ses empreintes digitales ne sont pas identifiables. Seul un message cousu à l’intérieur de son pantalon donne un indice sur son ultime acte désespéré. Mais tandis qu’Aidan s’immerge dans le passé de l’inconnu, il se rend compte qu’un fantôme surgi du sien hante le moindre de ses faits et gestes
Après Sirènes, ce deuxième tome de la série Aidan Waits nous plonge dans un monde où aucun espoir n’est permis.

Chère mamie au pays du confinement, Virginie Grimaldi

Poche – 224 pages
Publié le 28 octobre 2020
Editions Fayard / Le livre de poche

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Chère mamie,
J’espère que tu vas bien et que papy aussi.
Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19, nous avons dû rester confinés chez nous. J’avais besoin de conjurer l’angoisse, alors chaque jour je t’ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l’inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd’hui, je vais partager ces lettres avec tout le monde. C’est très émouvant de penser que l’on a tous vécu la même chose au même moment. Il faut que je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays à bout de bras pendant deux mois. C’est un moyen de se sentir un peu utile, après s’être trouvé bien impuissant.
Gros bisous à toi et à papy.
Ginie