Gardienne de la forêt, Blue Indigo

Gardienne de la forêtTitre original : Gardienne de la forêt : La guérisseuse

Auteur(e) : Blue Indigo

Editions : Autoédité

Paru le : 29 juin 2016

Format lu : Broché (417 pages)

4e de couverture :

Chloé est poursuivie par un homme étrange, muet qui la suit depuis plusieurs semaines, allant jusqu’à s’introduire dans son appartement. Bouleversée et en état de choc, elle est secourue par un homme ténébreux qui l’amène à une vieille femme vivant dans une cabane au fond de la forêt. Elle y apprend qu’elle doit être initiée. Tout d’abord réticente, une suite d’événements malencontreux l’oblige à réviser sa position et accepter. Mais au-delà de cette initiation, Chloé va devoir se rappeler qui elle est vraiment.

La grande forêt Ardennais, mystérieuse et sombre a insufflé sa magie dans ce roman.

Mon avis : 5 / 5

J’ai déjà eu des coups de coeur, mais comment dire… Gardienne de la forêt est le coup de coeur de tous les coups de coeur !

Autant au début du livre, je me demande dans quelle aventure Blue Indigo va nous embarquer. A ce moment de la lecture je ne suis pas encore familiarisée avec tous ces termes relatifs aux Gardiennes et leur servant. Blue l’a sûrement fait exprès que le lecteur reste confus tout comme Chloé, le personnage principal, peut l’être.

Au fil des pages, nous nous habituons à cet univers tout comme Chloé se résout à sa vie de Gardienne. Les événements s’enchaînent, une intrigue d’envergure se pose.

L’écriture de Blue Indigo est très agréable et nous projette immédiatement dans son roman. J’avoue qu’au démarrage, ça a été long à prendre, tout comme Chloé, je n’y comprenais pas grand chose et si c’était pour lire sa vie normale, ça allait être long et monotone. A un moment du roman, tout bascule, Chloé accepte sa destinée et nous entrons véritablement dans l’histoire et la magie opère.

La fin du roman (avant l’Epilogue), je ne l’avais pas anticipée. Je m’attendais peut-être à quelque chose de plus grandiose et spectaculaire mais en même temps j’aurais été déçue si nous n’avions plus de nouvelles des servants.

En tournant la dernière page, je n’étais pas triste de quitter ces personnages, j’étais au contraire encore sous le choc de tout ce que je venais de lire (j’ai lu le dernier quart soit une centaine de pages, d’une traite). Comme dans un film très réussi, on s’en prend plein la vue dans Gardienne de la forêt.

Un grand merci à Blue Indigo pour avoir publié ce superbe roman, qui fait honneur à l’autoédition. Pour toutes les personnes réticentes à ce mode d’édition, cela prouve qu’il n’y a pas besoin d’avoir une grande maison d’édition qui publie un livre pour qu’il soit d’une grande qualité !

Publicités

Une réflexion sur “Gardienne de la forêt, Blue Indigo

  1. Pingback: Les murmures du Shar – Tome 1, Pierrick Derrien | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s