Une vie de rêve, Blue Indigo

Une vie de rêveTitre original : Une vie de rêve

Auteur(e) : Blue Indigo

Editions : Autoédité

Paru le : 23 juillet 2017

Format lu : Numérique (13 pages)

4e de couverture :

Une jeune femme souhaite vivre seule au fond des bois avec ses poneys, loin de ses parents, des médecins et de toute autre personne qui lui voudrait du bien. Mais est-ce seulement possible ?

Mon avis : 3,5/ 5

Après avoir enchaîné pas moins de 16 livres en juillet (si si, même moi je n’en reviens pas !), j’avais besoin d’une lecture courte pour dire continuer de lire (puisque je ne peux pas m’empêcher de lire) mais sans me lancer dans un gros pavé. La nouvelle, c’est parfait pour ce cas de figure ! C’est très court (13 pages ici) et donc très intense et ça permet d’entretenir ses neurones.

La nouvelle Une vie de rêve était parfaite. J’avais déjà adoré Gardienne de la forêt de l’auteure autoéditée, j’avais hâte de la découvrir dans ce format littéraire différent. Il faut dire qu’écrire une nouvelle n’est pas chose aisée car le nombre de pages étant très court (ici uniquement 13 pages !), il faut pouvoir capter l’attention du lecteur dès le début et le garder en éveil jusqu’au dénouement sans oublier de donner de la profondeur aux sentiments et caractères des personnages.

Dans Une vie de rêve tout débute avec la vie paisible que mène une jeune femme dans les bois, entourée de ses chevaux qu’elle bichonne, et chaque jour elle espère une rencontre avec un magnifique loup. Une vie tranquille, loin de tout tumulte. La vie rêvée. Mais dans l’ombre de la forêt, elle sent comme une présence néfaste, quelque chose qui n’allait pas. Sa vie de rêve est-elle en danger ?

Avant même de lire la nouvelle je m’étais fait une idée précise du déroulement de la nouvelle. Et bingo ! J’ai eu raison. Donc d’un côté on peut dire que la trame de l’histoire est simpliste. On ne misera donc pas pour l’originalité. Cependant, l’écriture de Blue Indigo est toujours agréable à lire et même si, pour le coup, je connaissais déjà l’histoire (puisque je l’avais devinée), je ne me suis pas ennuyée. C’est juste que je n’ai pas eu de surprise. Un peu comme une relecture sans nouveau détail qui saute aux yeux. Mais pour l’utilité que j’en voulais (avoir une courte lecture, pour me changer de mes pavés), cette nouvelle a parfaitement rempli son rôle.

Et si vous hésitez à prendre cette nouvelle, je vous donne une bonne raison de la mettre dans votre liseuse, même si ce n’est pas votre genre de lecture mais que vous voulez essayer : la nouvelle est gratuite (sur Amazon, Kobo…) ! Alors, on fonce !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s