[Des plumes et moi] Entretien avec Blue Indigo

Hello everybody !

Aujourd’hui c’est encore une auteure qui nous donne rendez-vous pour discuter de ses publications, ses projets et ses habitudes de lectrices. Les filles sont en force en ce mois de novembre (le prochain auteur n’est prévu qu’à la toute fin du mois !!). En ce dimanche 19 novembre, c’est une plume addictive qui a répondu à mon questionnaire. C’est elle qui a obtenu mon premier super coup de coeur depuis la tenue de ce blog. Je parle bien évidemment de Blue Indigo et de son roman Gardienne de la forêt : la Guérisseuse.

Je vous laisse en sa charmante compagnie…

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

_MG_0005Je suis une quarantenaire, mariée, deux enfants. Je suis thérapeute et je dirige un centre équestre. J’ai publié en autoédition un premier roman intitulé Gardienne de la forêt puis un second Les Crins de l’âme. J’ai également écrit quelques nouvelles (une éditée pour l’instant).

 

  • Que représente l’écriture pour toi ?

L’écriture a toujours représenté une façon d’exprimer des trop pleins d’émotions ou des situations que j’ai eues du mal à supporter. C’est plus facile pour moi de les écrire, ça clarifie mes sentiments et facilite la compréhension. J’aime mettre du sens et l’écriture permet de prendre de la distance face à l’événement et d’organiser la pensée.

J’ai aussi un monde imaginaire vaste et peuplé, l’écriture me permet de lui donner vie. C’est une soupape de sécurité face à ma créativité débordante ! Régulièrement, j’entends des bouts d’histoires ou je vois des scènes avec des personnages qui peuvent me poursuivre jusque dans mes rêves. J’ai l’impression d’être comme une radio qui capte une station ou une autre et le meilleur moyen d’être en paix, c’est de coucher l’histoire sur le papier.

 

  • Depuis quand écris-tu ?

Depuis toute petite. Je me rappelle que ne sachant pas encore écrire, je faisais semblant en dessinant des vagues ligne après ligne ! J’avais aussi écrit une histoire pour ma grand-mère avec de très gros caractères parce qu’elle m’avait dit qu’elle ne voyait pas bien. Avec le recul, je pense qu’elle essayait juste de se débarrasser de moi gentiment. Je suis plutôt tenace quand j’ai une idée ! J’ai également commencé plusieurs récits et nouvelles qui n’ont pas été publiés. Ils doivent encore traîner sur des disquettes dans un tiroir ou un placard. Mon premier roman a en fait été écrit après le second. J’avais démarré une histoire de guérison avec des chevaux (Les Crins de l’Âme) où j’avais bloqué après une centaine de pages. Un ami artiste-peintre m’avait dit, à l’époque, qu’il ne pouvait créer que dans la joie. J’ai été tellement surprise (j’avais intégré plutôt l’artiste torturé et souffrant) que je me suis demandée quelle histoire j’écrirai dans la joie. C’est ainsi qu’est née Gardienne de la forêt qui m’a littéralement portée pendant l’écriture. J’ai ressenti beaucoup de bonheur et de joie à l’écrire.

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

Je travaille sur le tome 2 des Crins de l’Âme. Régulièrement mes lectrices préférées (oui, ce sont toutes des femmes impatientes !) m’interpellent. Pour leur malheur, je termine d’abord les corrections du tome 1. Je viens de signer avec la maison d’édition Alter Real. J’appréhendais un peu l’exercice de relecture/correction. Finalement c’est enthousiasmant de discuter du texte avec des professionnelles (surtout quand elles sont bienveillantes).

 

  • Es-tu une petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Je suis une lectrice boulimique, je lis en papier ou numérique plusieurs livres par semaine, des policiers, de la bit-lit, de la romance, du fantastique, de la fantasy, de la science-fiction, des mangas. Le choix d’un roman dépend de mon état d’esprit du moment. Je ne peux pas me passer de lire plus d’un jour ou deux après je deviens désagréable ^^’ Il me faut ma dose !

 

  • As-tu un livre préféré ?

J’aime beaucoup d’auteurs et de livres différents mais celui qui me vient immédiatement en tête est Le Roman de Lisey de Stephen King. Le passage entre les mondes me fascine. J’adore aussi le manga Stray dog de Van Rah, les dessins sont sublimes et l’histoire terriblement prenante. Il y a des auteurs que j’achète sans réfléchir comme Laurent Gounelle, j’ai également énormément de livres sur les contes du monde entier et j’ai suivi plusieurs séminaires pour comprendre leur symbolique avec Marie-Claire Dolghin (qui a écrit plusieurs livres sur le sujet). Et puis il y a les livres qui sont toujours au pied de mon lit ou sur la table du salon comme Femme qui danse avec les loups de Clarissa Pinkola Estés ou Danser le rêve de Jamie Sams sans oublier Un cours en miracles. J’aime les relire, les ouvrir au hasard pour quelques lignes ou un paragraphe.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Difficile d’en citer un sans citer tous les autres. Disons tous ceux cités précédemment mais aussi Anne Bishop, Stephenie Meyer pour les connus. J’apprécie aussi beaucoup d’autoédités comme Jo Rouxinol, Flo Renard, Sam Carda, S. N. Lemoing. J’en oublie forcément, j’ai beaucoup de mal à retenir les noms, les titres. Je me souviens parfaitement de l’histoire, de la couleur de la couverture ou de l’image mais impossible de retrouver titre et nom (pas pratique en librairie ! Ça donne lieu à des tentatives d’explications loufoques)

  • Quel livre ou auteur t’as donné le goût de la lecture ?

La petite poule rousse que me lisait mon père tous les soirs et que je connaissais par cœur. Je suivais l’histoire du doigt alors que je ne savais pas lire. Toute ma famille lisait. A noël ou à mes anniversaires, je recevais des abonnements à J’aime Lire ou des livres pour enfants (bibliothèque rose, vertes, le club des cinq). J’ai appris à fréquenter les bibliothèques très jeunes.

 

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

J’ai aimé écrire Gardienne de la forêt. J’ai longtemps admiré Milton Erickson (hypno thérapeute) pour son incroyable résilience et sa créativité, par contre je ne vois pas de livres dont j’aurais aimé être l’auteur (mis à part les miens). J’aime lire des histoires, je peux être hantée par les personnages pendant plusieurs jours. Découvrir l’autre dans sa diversité me plait mais je n’ai pas l’âme d’une fan.

 

  • Un petit mot pour la fin ?

C’est un exercice difficile pour moi de répondre aux interviews. J’ai toujours peur d’en dire trop ou trop peu et j’avoue que j’ai repris les questions plusieurs fois après avoir demandé l’avis d’une professionnelle ^^’ Petit à petit, j’espère être plus à l’aise et naturelle.

Donc merci pour cette interview et de permettre aux lecteurs de découvrir de nouveaux auteurs.

Interview réalisée en août 2017.

 

Suivez l’auteure, Blue Indigo, sur Facebook et sur Twitter.

Publicités

4 réflexions sur “[Des plumes et moi] Entretien avec Blue Indigo

  1. Pingback: [Concours] Le 3e bloganniversaire (2e partie) | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Premières lignes #31 | Des plumes et des livres

  3. Pingback: Concours abonnés Twitter et Instagram | Des plumes et des livres

  4. Pingback: Bilan lecture #12 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s