Premières lignes #31

Bonjour les amis !

Quelle semaine épuisante… Et pourtant le pire est à venir avec le mois de décembre et l’attente de Noël par les loulous… Autant ne pas y penser…

Pour ce Premières lignes, je remonte le temps, d’une année pour être exacte. L’année passée j’ai eu le plaisir de découvrir la plume de Blue Indigo (une auteure charmante, en passant !) avec Gardienne de la forêt : La Guérisseuse. C’était même mon premier énorme coup de coeur pour un livre.

C’est donc tout naturellement que je vous propose de découvrir l’incipit de cette histoire des plus captivantes.

Bon vendredi !


Chapitre 1 : La cabane

Effondrée au pied d’un arbre, je sanglote nerveusement. J’ai honte, vraiment trop honte. Quelle idiote je suis ! Me faire avoir comme une débutante, quelle gourde, un vrai balai ! Je continue de m’agonir, cela ne change rien. La colère ne dissipe pas, ni la douleur, ni la honte. Tout mon corps tremble. Il faudrait que je me relève, que je continue de marcher, que je rejoigne une route, que je trouve de l’aide. Mais là, tout de suite, j’en suis incapable. Je ne me souviens pas de ce qui a pu se passer. Du coup, j’imagine et c’est encore pire. Soudain, j’entends une branche qui craque. Je suspends ma respiration, étouffe mes pleurs comme je peux, écoute, attentive. Soit il s’agit d’un animal et je n’ai rien à craindre car je sais qu’il est de loin le moins dangereux, soit c’est lui. Et il marche exprès sur une branche. Il veut que je sache qu’il vient me chercher. Il cherche à m’affoler.

Gardienne de la forêt

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s