Soif, Amélie Nothomb

Soif

Broché – 162 pages
Publié le 21 août 2019
Editions Albin Michel

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Dans son nouveau roman, Soif, Amélie Nothomb relate les derniers instants de Jésus Christ, de son procès aux quelques moments qui ont suivi sa mort physique. Jésus est jugé pour ses miracles. Si en apparence, on pourrait penser qu’ils ont été apprécié, les destinataires de ces miracles ne s’en contentent pas. Ainsi, c’est un drame d’avoir servi le meilleur vin après le moyen. Il est appréciable d’avoir rendu la santé à un enfant mais pourquoi l’avoir rendu aussi turbulent qu’avant ? Guérir de la lèpre est une libération mais impossible de faire à nouveau la manche étant en bonne santé ! Bref, Jésus est condamné à la crucifixion. A partir de là, Jésus va se souvenir de ce qu’a été sa vie, son but, en mêlant pensées et réflexions, mais aussi de sa soif. Cette sensation indispensable pour comprendre l’existence.

On retrouve dans Soif la patte d’Amélie Nothomb, son style philosophique à la limite de l’ésotérisme. C’est sans aucun doute le point positif de ce court roman : la joie de retrouver l’écriture de l’auteure belge. Elle choisit avec précision ses mots, sa plume est percutante. Néanmoins, Soif m’a laissée sur ma faim.

Si l’idée de départ de se plonger dans la tête de Jésus Christ au pire moment de sa vie est intéressante, je n’ai pas été transportée. Certains passages étaient longs, je m’arrêtais sans souci de ma lecture pour faire autre chose. Je n’ai pas été scotchée par ce récit.

Pourtant j’ai apprécié la plume de l’auteure et quelques passages intéressants dans Soif. Mais mon impression générale reste sur une déception. Si on a le plaisir d’évoquer les personnages importants qui ont croisé le chemin du Christ, pour certains leur rôle ou relation avec lui ne sont pas assez approfondis. A contrario d’autres souvenirs, reviennent et sont trop développés d’où mon sentiment d’ennui… Dommage !

*
*   *
*

~ Mes autres lectures d’Amélie Nothomb ~

 

 

2 réflexions sur “Soif, Amélie Nothomb

  1. Pingback: Une désacralisation un peu creuse (Soif, Amélie Nothomb) – Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s