Les prénoms épicènes, Amélie Nothomb

Les prénoms épicènesTitre original : Les prénoms épicènes

Auteure : Amélie Nothomb

Editions : Albin Michel

Paru le : 22 août 2018

Format lu : Broché (155 pages)

4e de couverture :

 » La personne qui aime
est toujours la plus forte. »


A chaque rentrée littéraire, Amélie Nothomb signe un nouveau livre. Pourtant ce n’est que tout récemment que je me suis penchée sur cette auteure dont le succès et la personnalité m’intriguent.

Il y a un an et demi, j’ai tenté une première immersion avec Riquet à la houppe et plus récemment avec le livre audio La nostalgie heureuse, déniché à la médiathèque. Dans les deux cas, même si ce ne sont pas de coups de coeur, j’ai été assez séduite par l’écriture de l’auteure. En effet, Amélie Nothomb a une plume accessible à tous et très fluide. On lit ses livres très rapidement (en moins de deux heures). Même si je ne saute pas de joie à la lecture de ses histoires, je ne peux pas dire que je m’ennuie.

Avec Les prénoms épicènes, l’auteure belge a fini de me conquérir. J’ai passé un très bon moment de lecture même si moins de deux heures de lecture pour le prix du livre, je trouve cela un peu frustrant. Cependant, Amélie Nothomb a su mener son histoire, son intrigue durant les 150 pages que composent le roman. J’ai beaucoup aimé suivre Dominique et sa fille Epicène. Et même si la relation entre Reine et l’homme qu’elle éconduit au cours du prologue puis entre Claude et Dominique ne laissaient guère de suspens, j’ai malgré tout tourné les pages avec une certaine frénésie pour connaître le dénouement de cette histoire.

Dans Les prénoms épicènes, Amélie Nothomb a essentiellement centré son récit sur la relation père / fille, ou plutôt sur l’absence de cette relation malgré une cohabitation sous le même toit. Cette relation complexe, étrange, est parfaitement décortiquée par l’auteure.

Apparemment dans son précédent roman, Frappe-toi le coeur, Amélie Nothomb s’intéressait à la relation mère / fille. Je pense que je vais rapidement me procurer ce précédent roman pour vite le dévorer.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s