Le Concile de Merlin, Tome 1, Lionel Cruzille

Le Concile de Merlin 1Titre original : Le Concile de Merlin – Tome 1 : Le secret

Auteur : Lionel Cruzille (publié originellement sous le pseudonyme Eloan Kroaz)

Editions : L’Alchimiste Editions

Paru le : 6 septembre 2018

Format lu : Broché (365 pages)

4e de couverture :

An 535. Les Bretons quittent massivement l’Île de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De longs mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d’Arthur à Camlann. Merlin s’est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au cœur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l’enseignement traditionnel face au pouvoir accru de l’Église. Au petit matin, le vieil homme lui demande de le suivre jusqu’à une clairière où se tiendra, le soir même, une réunion constituée de druides et de moines. Merlin y évoquera ouvertement ses craintes face à l’attitude du clergé. Il y dévoilera un trésor inestimable, depuis longtemps en sa possession et tenu secret : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense créer ainsi un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles. Mais ni l’Église romaine ni certains mages ne sont prêts à bousculer l’ordre établi. Les manuscrits représentent dès lors un danger qu’il leur faut circonscrire…


Dans Le Concile de Merlin, nous suivons l’histoire de Gwendaëlle, la fille de Merlin. Le récit se déroule quelques mois après la défait du Roi Arthur sur le champ de bataille. Suite à la chute de Rome et à l’essor de l’Eglise et du christianisme, Merlin, voyant que l’ancienne magie se perdait au fil du temps, décide de réunir des personnes influentes quelque soit leur foi. Ainsi prêtes, moins et Dru-Wides se retrouvent rassemblés afin que l’Enchanteur partage avec eux une grande découverte qui doit absolument restée secrète tant que le monde n’est pas prêt à en prendre connaissance.

Le Concile de Merlin n’est pas uniquement un roman imaginaire. Il repose également sur des faits historiques réels. Cependant l’amas d’informations ralentit quelque peu le déroulé des événements, ce qui fait qu’on a l’impression que les choses n’avancent pas aussi rapidement qu’elles le devraient.

Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié cet univers. Etant un premier tome, je comprends et accepte qu’il faille apporter nombre de renseignements et je pense que même ceux qui peuvent paraître non indispensables à ce tome, se révéleront importants dans la suite de la saga.

Ce qui permet de redonner un peu de rythme est le changement de point de vue. Majoritairement dans Le Concile de Merlin, nous avons le point de vue à la première personne de Gwendaëlle. Cependant, au cours d’un même chapitre, on a également d’autres points de vue, essentiellement celui de Gildas et cela apporte un plus au récit.

Le Concile de Merlin regroupe beaucoup de choses : la magie, la religion, le conflit religieux, les complots politiques. En bref, c’est un univers très riche qui une fois posé, ne peut que s’enrichir et devenir de plus en plus captivant. J’attends de pouvoir lire la suite avec impatience !

Publicités

Une réflexion sur “Le Concile de Merlin, Tome 1, Lionel Cruzille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s