Le Cercle des derniers libraires, Sylvie Baron

Le-cercle-des-derniers-librairesTitre original : Le Cercle des derniers libraires

Auteure : Sylvie Baron

Editions : Editions de Borée

Paru le : 13 septembre 2018

Format lu : Broché (260 pages)

4e de couverture :

Cycliste de haut niveau, Adrien Darcy est aussi journaliste sportif. Le vélo, c’est sa passion. Mais depuis son accident, ses blessures le font terriblement souffrir et le laissent affaibli et amer. Pourtant, quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l’enquête sur trois meurtres de libraires, le jeune homme relève le défi. Malgré ses réticences à pénétrer dans cet univers du livre qui lui semble si éloigné du monde sportif, Adrien se lance à la recherche du meurtrier. Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d’en supprimer les membres ? C’est ce qu’il compte découvrir !


Quand j’ai vu le titre et la couverture associée, je n’ai pas pu résister à l’envie de découvrir Le Cercle des derniers libraires de Sylvie Baron. Un grand merci aux Editions de Borée pour m’avoir permis de lire ce roman.

Adrien Darcy est un journaliste sportif, passionné de cyclisme. Victime d’un grave accident quelques mois plus tôt, il n’accepte pas sa convalescence sans sport. Son rédacteur en chef lui propose cependant de mener l’enquête sur le meurtre de trois libraires, ces trois derniers mois. Loin de son domaine de prédilection, Adrien accepte malgré tout. Il part donc mener son enquête sur les mystères qui entourent ces trois libraires disparus qui appartenaient tous au Cercle des derniers libraires…

Au début du roman, ma crainte était que le personnage d’Adrien se plaigne sans arrêt qu’il ne puisse pas faire du vélo, etc. Surtout que dans les premiers chapitres, il a un caractère assez difficile, hautain, imbu de lui-même. Le genre tête-à-claques ! Finalement, le personnage m’a conquise. Non pas par son inculture, car malgré son patronyme de Darcy, Adrien ignore tout du personnage littéraire de Jane Austen, une honte !!! Adrien est donc un Darcy des temps modernes qui part enquêter sur des libraires. On a le droit au choc entre la culture et le sport, deux mondes à part. Mais s’il y avait des points communs malgré tout ?

L’évolution d’Adrien est sans conteste ce qui marque le plus le roman. Sans compter l’enquête bien évidemment.

Le Cercle des derniers libraires est bien un thriller avec un tueur en série. Cependant l’auteure n’a pas accumulé les cadavres dans le temps présent pour se centrer davantage sur le métier de libraires, ses contraintes, ses rivaux, ses difficultés. Mais également sur les avantages d’avoir une petite librairie de quartier avec ses animations, les conseils personnalisés d’un expert, etc.

Sylvie Baron a pris le prétexte du thriller pour montrer du doigt une réalité. Les libraires sont menacés, il faut les préserver, sinon c’est une profession qui est vouée à disparaître.

L’écriture de l’auteure est agréable à lire, fluide. Le lexique est riche et varié sans pour autant noyer le lecteur dans des formulations incompréhensibles.

J’ai passé un très bon moment avec Le Cercle des derniers libraires. Un roman à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s