Forever young, Charlotte Orcival

forever-youngTitre original : Forever young

Auteur : Charlotte Orcival

Editions : Autoédité

Paru le : 15 octobre 2015

Format lu : Broché (307 pages)

4e de couverture :

Forever Young, une histoire de vie, tourbillonnante et pleine de premières fois, qui va vous faire éclater de rire pour vous briser le coeur à la page suivante.

En 1984, l’été de ses treize ans, Anna, la petite Parisienne aux origines polono-ardéchoise, voit sa vie transformée par deux événements majeurs. D’une part, elle entre dans la phase mythique de l’adolescence et peut enfant espérer qu’une vie plus vivante ne commence. D’autre part, sa famille la déracine de son Paris d’enfance pour une Bretagne aussi exotique qu’hostile. Mais très vite, Anna tourne cette nouvelle vie à son avantage et nous rappelle, page après page combien l’adolescence est une période où tout a plus de couleur, de brillance, de noirceur… Voilà donc l’histoire de Anna et avec elle, de toutes les premières fois du monde qui, comme nous le savons tous, sont sans retour.

Alors, est-ce que l’adolescence était différente avant les SMS, Snapchat ou Twitter ? Faites un voyage dans l’adolescence d’Anna et découvrez-le par vous-même.

Mon avis : 4/5

Forever Young nous plonge dans les années 1980, au temps où les SMS, les réseaux sociaux, les CD et MP3 n’existaient pas. Mais il y avait les cabines téléphoniques, les téléphones fixes, les cassettes audio, d’autres manières de passer le temps et de s’amuser en groupe.

C’est donc à cette période que nous suivons la vie d’Anna Sobieski, 13 ans, dans son nouveau lycée en Bretagne. Pour la petite Parisienne qu’elle était, c’est beaucoup de changement : changement de région, de collège, d’amis. Et aussi changement de mode de pensée. Car Anna entre dans la phase fatidique de l’adolescence.

Pour comprendre Anna et ses sautes d’humeur, je me suis rappelée l’adolescente que j’ai été. Et finalement même si je l’étais dans les années 2000 et elle, dans les années 1980, nous avons vécu à peu près les mêmes choses. De manière générale, je garde un mauvais souvenir de l’adolescence. Cette période où l’on croit tout savoir, où l’on se sent incompris des adultes, etc. L’histoire d’Anna a pu me rappeler les bons moments que je mets trop souvent de côté. Son histoire m’a beaucoup fait sourire, mais un sourire nostalgique.

J’ai beaucoup aimé lire Forever Young. Charlotte Orcival a rendu son personnage très attachant, et très authentique. Une adolescente comme les autres en somme, mais en tant qu’adulte, j’ai aimé me replonger dans cette période plus ou moins difficile de notre vie. Forever Young est un livre agréable à lire, qui en rendra nostalgique plus d’un.

Publicités

2 réflexions sur “Forever young, Charlotte Orcival

  1. Pingback: [Des plumes et moi] Entretien avec Charlotte Orcival | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Vingt ans et quelques, Charlotte Orcival | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s