[Sortie du jour] De l’or et des larmes, Isabelle Villain

Numérique – 256 pages
Publié le 13 janvier 2022
Editions Taurnada

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée.
L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir.
Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Un grand merci à Joël des Editions Taurnada pour l’envoi en avant-première du nouveau thriller d’Isabelle Villain, De l’or et des larmes.

Nous avions quitté le commandant Rebecca de Lost avec Blessures invisibles en 2020 et ça a été un plaisir de la retrouver pour cette nouvelle enquête qui se déroule dans un futur proche entre 2023 et 2024, à l’heure des Jeux Olympiques de Paris.

Lire ma chronique sur Blessures invisibles d’Isabelle Villain

A quelques mois des Jeux, les gymnastes s’entraînent sans relâche sous l’œil vigilant de leur coach, Jean-Luc Provost. Cet entraineur aux méthodes rudes, strictes mais efficaces meurt tragiquement dans un accident de voiture. Si la thèse du suicide est tout d’abord envisagée, elle est vite balayée par un élément de preuve irréfutable : quelqu’un a délibérément assassiné le célèbre coach, le seul qui était capable d’emmener cette génération aux médailles d’or aux prochains Jeux olympiques.

De l’or et des larmes nous plonge dans le milieu du sport de haut niveau. Ancienne athlète de haut niveau, ce thème est donc cher à l’autrice, Isabelle Villain. Aux côtés du groupe de jeunes entraînés par Jean-Luc Provost, nous connaissons tout de leurs souffrances physiques mais aussi psychologiques, de leurs sacrifices pour atteindre les plus hauts sommets de leur discipline. Pour les néophytes, comme moi, pour qui le sport de haut niveau ou les compétitions olympiques ne sont pas une passion, je dois dire que j’ai été surprise de la facilité à suivre cette intrigue. N’y connaissant absolument rien, je ne me suis pas perdue parmi les termes précis et techniques.

Côté polar, Isabelle Villain confirme son talent. De l’or et des larmes est parfaitement rythmé, les rebondissements tombent à point nommé. J’ai suivi avec intérêt l’avancée de l’enquête du groupe de Lost avec leurs nombreuses pistes. Jusqu’à la fin, j’ai tenté de découvrir le mobile et le coupable. Une enquête complexe, des personnages très travaillés, le plaisir de retrouver l’enquêtrice, De l’or et des larmes tient ses promesses. J’apprécie de suivre l’évolution professionnelle mais aussi personnelle de personnages tel que Rebecca. A découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s