[Service Presse] Le macchabée givré, à servir bien frais, Catherine Secq

Broché – 230 pages
Publié le 1er septembre 2019
Librinova

– SimPlement pro –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Lorsque l’un des bijoutiers de la célèbre place Vendôme à Paris reçoit un cadavre en guise de décoration de Noël, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goût. Qui est cet homme ligoté et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l’avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ?
En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n’apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j’ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C’est ce qui s’appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins… »

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Un grand merci à Catherine Secq pour m’avoir renouvelé sa confiance en m’envoyant Le macchabée givré, à servir bien frais, la dernière enquête de la commissaire Bombardier que je n’avais pas encore lue !

Quoi de mieux en cette période que de lire un roman qui se déroule à Noël. Les préparatifs, les décorations, les cadeaux à dénicher… Une période magique ! Sauf quand l’un des bijoutiers de la place Vendôme déballe les sapins floqués qu’il a commandé et découvre… un cadavre ! Qui est le pauvre malheureux ? Comment ce mort a-t-il pu arriver dans la caisse ? Qui était visé par ce meurtre et cette découverte macabre ? C’est ce que la commissaire Bombardier et l’inspecteur Paul Holo vont tenter de découvrir. Pour cela, nous allons voyager dans le Morvan, mais aussi en Belgique.

A chaque nouvelle enquête de Josiane Bombardier, Catherine Secq nous emmène dans une région française et nous fait découvrir les coulisses d’une entreprise. Ici, nous sommes en plein cœur du marché des sapins de Noël. Savez-vous réellement d’où provient le sapin que vous achetez pour les fêtes ?

Comme toujours, j’ai apprécié la facilité à me plonger dans l’enquête aux côtés de Josiane et Paul. Malgré une découverte macabre, une enquête qui piétine, la commissaire ne se départit pas de son humour grinçant, tout en gardant son aplomb face à des suspects pas toujours très coopératifs.

C’est donc en alternant les chapitres plus légers, plus drôles avec des moments plus intenses, plus sérieux que la lecture de Le macchabée givré se déroule rapidement et avec plaisir. Le tout en nous entortillant l’esprit à la recherche du coupable et du mobile. Catherine Secq a écrit une parfaite intrigue où le suspens est gardé jusqu’à la fin.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s