Le Crépuscule des ronces, Michel Philippo

Le crépuscule des roncesTitre original : Le Crépuscule des ronces

Auteur : Michel Philippo

Editions : Marivole

A paraître le : 16 août 2018

Format lu : Numérique (106 pages) / Broché (135 pages)

4e de couverture :

Deux couples, deux histoires parallèles qui disent les trahisons, les échecs et les fêlures de nos vies ordinaires ; deux récits qui s’imbriquent et se superposent, témoignant par cette architecture de la tragique complexité des rapports humains.
Lorsque l’illusion des amours éternelles se fracasse au mur du quotidien, lorsque les ruptures sont consommées sans retour, lorsque la défaite des corps vaincus ne peut plus être ignorée, peut-être reste-t-il alors le socle inébranlable de l’amitié que partagent Fañch et Mike, unis par leur soif de poésie et par le même regard désabusé et lucide porté sur le monde. Du Bruxelles de Tour et Taxi, au Lyon de la Croix Rousse, en passant par l’âpre beauté des Monts d’Arrée et des rivages d’Armor, c’est à la reconquête d’un impossible bonheur qu’ils vont se lancer, en cette ultime tentative d’échapper à l’absurdité de l’existence.
La littérature, en dépit de tout, aura le dernier mot.

Mon avis : 5 / 5

Je remercie Christophe Matho, directeur des collections chez Marivole, pour l’envoi du dernier roman de Michel Philippo, Le Crépuscule des ronces, en avant-première.

Le Crépuscule des ronces n’est pas le genre de roman que l’on peut catégoriser aisément. En effet, dans ce livre, Michel Philippo décrit la relation entre Michel et Fañch, deux grands amis, que dis-je, des frères de coeur, qui vont vivre leurs derniers instants ensemble. En parallèle, les deux compères étant écrivains, Mike (Michel) va écrire son nouveau roman dont nous avons quelques extraits.

Le Crépuscule des ronces relève de la littérature générale. C’est un roman qui traite de très nombreux sujets, comme la vie. Car c’est avant tout un roman de vie, sur les relations humaines que ce soit de couple, d’amitié, du temps qui passe, de la maladie… Bref, c’est l’auteur signe ici un roman très riche.

J’ai été très touchée par les personnages de Michel et Fañch. Leur relation est intense, et perdure depuis des décennies. On rêve tous d’une amitié de cette ampleur où après toute une vie, un simple regard suffit à faire comprendre les intentions de l’autre.

Le fait d’inclure dans la première partie du livre, un roman dans le roman, est très intéressante. D’autant plus que quand Mike écrit l’histoire de Willy et sa femme, on a finalement une explication sur sa propre relation d’avec son épouse, et pourquoi il se retrouve seul. Je déplore juste que cette introspection littéraire ne se fasse que sur une partie du roman et non la totalité car j’avais l’impression de lire deux histoires dont une secondaire qui expliquait la principale.

L’écriture de Michel Philippo est très agréable à lire. Sa plume est fluide, captivante, poétique. Le Crépuscule des ronces contient nombre de citations à retenir sur la vie, l’existence, qui sont très pertinentes. J’ai eu un coup de coeur pour le style d’écriture et la manière dont le roman est écrit. C’est un roman doux à la lecture, qui l’est pourtant moins de par son contenu. Une ode à l’amitié, une analyse de la société actuelle, Le Crépuscule des ronces saura se faire une place dans votre bibliothèque.

Publicités

3 réflexions sur “Le Crépuscule des ronces, Michel Philippo

  1. Pingback: Bilan lecture de l’été | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s