L’Ecole des chagrins, Roger Cavalié

Lécole-des-chagrins-271x400Titre original : L’Ecole des chagrins

Auteur : Roger Cavalié

Editions : de Borée
Collection : Roman

Paru le : 17 mai 2018

Format lu : Broché (318 pages)

4e de couverture :

Pour sa première rentrée scolaire, Julien rejoint son poste dans la classe unique d’un village, à une vingtaine de kilomètres de la ferme familiale. Avec Jeanne, son idylle nouée six ans plus tôt, ils ont décidé cette année de mettre leur relation en suspens, le temps que se précisent leurs avenirs respectifs. Julien a fort à faire, entre des élus, un communiste et un gaulliste, qui se disputent sur fond d’événements en Algérie, la visite du conseiller pédagogique qui tourne au fiasco, Justine qui tente de le séduire ou encore Jeannine dont il tombe amoureux avant de découvrir que c’est une histoire impossible. La nouvelle rentrée scolaire sera encore plus mouvementée : Julien est incorporé à l’école des officiers de Saint-Maixent d’où il ressort sous-lieutenant. Le bonheur sera-t-il enfin au rendez-vous ?
Largement inspiré de son expérience, L’Ecole des chagrins est le troisième roman de Roger Cavalié, qui fait suite au Vieux Cartable et à Julien l’insoumis.

Mon avis : 4,5 / 5

Un grand merci aux Editions de Borée pour l’envoi de L’Ecole des chagrins de Roger Cavalié dans le cadre de notre partenariat.

Dans L’Ecole des chagrins, Roger Cavalié nous plonge en plein coeur des années 1960. Nous suivons le personnage de Julien Delsol dans ses premiers instants d’instituteur en pleine campagne. La première année d’un jeune enseignant est toujours bien remplie, mais elle l’est encore plus quand dans le village où il enseigne, les personnages sont hauts en couleurs. Entre l’épicière un peu nymphomane, la cantinière cancanière et les adjoints municipaux qui ne s’entendent pas, l’alter ego de l’inspecteur (le conseiller pédagogique) qui n’a pas grande utilité, Julien n’a pas le temps de souffler entre ses émois amoureux et sa classe unique à préparer.

Je déplore que la quatrième de couverture révèle trop d’informations. En effet, ce dernier parle de l’affectation de Julien dans l’école des officiers, qu’il en ressort sous-lieutenant, alors que tout cela se passe uniquement dans les derniers chapitres ! Bien évidemment, la peur de faire son service militaire pendant la guerre d’Algérie revient régulièrement dans le roman, mais il aurait fallu donner moins d’éléments…

Il n’en reste que L’Ecole des chagrins est un excellent roman. J’ai adoré mon immersion dans les années 60, découvrir mon métier tel qu’il était autrefois. Et finalement, ce que Julien déplore dans son institution, on peut toujours le faire aujourd’hui ! Comme quoi, les années passent et malgré des soi-disantes évolutions du métier, les incohérences et les vices demeurent… Mais n’est-ce pas plutôt là le quid de notre société ?

En parallèle à la vie d’instituteur de Julien, qui est accueilli comme le messie dans ce petit village, nous suivons ses amours. Les sentiments de Julien vont être malmenés, et finalement il va prendre une décision importante pour le reste de sa vie. Cette partie romance apporte un côté très humain. Ainsi nous avons Julien l’instituteur et Julien l’homme.

Dans le résumé, il est indiqué qu’il s’agit du dernier tome d’une trilogie. J’étais passée à côté de cette information… Mais je n’ai eu aucun mal à lire L’Ecole des chagrins, seules quelques annotations révélant que la scène est décrite dans l’un des précédents livres m’a rappelé que je ne connaissais pas tout de Julien. J’ai tellement aimé le personnage de Julien que je n’ai qu’une hâte : lire les deux premiers tomes pour connaître son passé et voir son cheminement pour entre dans cette grande famille qu’est l’Education Nationale.

Livre lu dans le cadre du #CISHC
ITALIE : Le fil du temps ~ Lis un livre dont l’histoire, fictive, se déroule dans le passé.
(10 / 15)

Une réflexion sur “L’Ecole des chagrins, Roger Cavalié

  1. Pingback: Challenge #5 : Summer Holidays Challenge 2018 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s