[Livre audio] Train d’enfer pour ange rouge, Franck Thilliez

Lizzie – 10h25min
Publié le 11 mars 2021
Lu par Jérémie Covillault

*
*   *
*

~ Résumé ~

Un cadavre en morceaux est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination.

Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

En fin d’année, j’ai pu (re)découvrir 1991 de Franck Thilliez, en version audio lue par Jérémie Covillault (Lizzie). Cependant, l’intrigue étant antérieure à la série Sharko / Henebelle, cela ne m’avait pas dérangé d’entendre une autre voix que celle de Michel Raimbeault pour Sharko. J’ai voulu retenter l’expérience avec Train d’enfer pour ange rouge et finalement elle a été concluante, mon esprit de lectrice étant prête à accepter Jérémie Covillault comme nouvelle voix du commissaire Sharko.

Train d’enfer pour ange rouge est écrit à la première personne, nous sommes donc dans les pas du commissaire Franck Sharko à la PJ de Paris. Je ne reviendrais pas dans les détails de ce roman où Franck Thilliez nous entraîne dans les pires vices du genre humain puisque j’ai déjà tout dit dans ma chronique de 2019.

Lire ma chronique sur Train d’enfer pour ange rouge de Franck Thilliez

Ce qui est d’ailleurs frappant car trois ans plus tard, j’ai exactement le même ressenti à la fin de l’écoute de Train d’enfer pour ange rouge. Comme c’est la première publication avec Sharko, elle a ses défauts : des chapitres un poil trop longs ce qui fait qu’on a l’impression que l’histoire traîne en longueur. Alors qu’au contraire, il se passe toujours quelque chose dans ce polar !

De plus, l’horreur est à l’état brut ce qui nous donne la sensation de lourdeur, de moiteur, d’inconfort au fil des chapitres. C’est peut-être voulu, mais toujours est-il que par la suite, j’ai moins ce ressenti dans les romans de Franck Thilliez, sa plume s’étant aguerrie, affinée.

Du côté du narrateur, c’est une bonne surprise. Je ne le dirai jamais assez, Michel Raimbeault est celui qui m’a fait tombée dans l’univers de Franck Thilliez donc il était en quelque sorte mon repère, LA voix de Franck Sharko. Envisager que quelqu’un d’autre allait le remplacer était très difficile à accepter pour l’audiolectrice que je suis. Finalement, redécouvrir ce roman avec la voix de Jérémie Covillault n’a pas été un supplice ni une déception. Bien au contraire. Le fait que l’histoire soit racontée à la première personne a sans doute aidé à caler le personnage de Sharko sur la voix de Jérémie. Au final, c’est une belle redécouverte et je me laisserai sans doute tenter par la suite des enquêtes de Franck Sharko dans leur nouvel enregistrement avec ce narrateur.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est audible.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s