[Sortie du jour] La prophétie des marguerites, Alain Léonard

Broché – 288 pages
Publié le 12 août 2021
Editions de Borée

– Partenariat –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Jeannette se démène dans la petite ferme de ses parents. Alors que son père sombre dans l’alcool et que sa mère tombe malade, elle doit s’occuper de ses cinq frères et sœurs, dont elle est l’aînée. Aussi, lorsqu’elle rencontre Marius et que ce dernier lui propose de le suivre à Paris, elle entrevoit la possibilité d’une vie meilleure. Tous deux employés dans une filature, ils vont découvrir une ville en pleine mutation. Une capitale que les travaux d’Haussmann n’en finissent pas de transformer, et que va bientôt accueillir l’Exposition universelle. Un Paris du monde ouvrier, avec ses luttes et ses malheurs.
Pour Jeannette, seul compte le bonheur auprès de son premier amour, mais le destin emprunte parfois des chemins tortueux et inattendus…

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Un grand merci aux Editions de Borée pour l’envoi en avant-première de La prophétie des marguerites d’Alain Léonard qui paraît ce jour.

Jeannette, seize ans, est l’aînée d’une fratrie de six enfants. Après ses multiples grossesses, sa mère décède peu après la naissance du petit dernier de la famille. Son père, Antonin, boit de plus en plus et peu de temps après le décès de son épouse, il ramène une nouvelle femme à la maison. La marâtre ne supporte pas Jeannette et vice-versa. La belle-mère va aller jusqu’à convaincre le père de placer sa fille comme petite main dans un restaurant de la ville.
Ce placement est un nouveau départ pour Jeannette. Elle va rencontrer son premier amour, Marius, qui va l’ouvrir un peu plus au monde. Leur périple va les amener à Paris, la ville de tous les possibles où les grandes avenues sont en construction et l’exposition universelle en pleine installation. Le jeune couple va être embaucher dans une usine de filature, un milieu en pleine expansion en cette fin du Second Empire.

La prophétie des marguerites est une belle chronique, un merveilleux état des lieux de l’évolution de la société et plus encore de la capitale française dans la deuxième moitié du XIXe siècle. A travers l’histoire de Jeannette, nous (re)découvrons la France sous le Second Empire où l’ère industrielle est en pleine expansion, les grandes avenues de Paris en pleine construction entraînant une crise du logement pour les petits salaires. C’est aussi le début de la crise ouvrière. Les petites mains n’en peuvent plus de ces rythmes infernaux pour une misère, où chaque foyer peine à joindre les deux bouts.

J’ai beaucoup apprécié cette immersion dans un pan de notre Histoire à travers le regard de la jeune Jeannette. La plume d’Alain Léonard est captivante et nous emmène sans aucun souci aux côtés de la jeune femme. En lisant La prophétie des marguerites, nous vivons toute une palette d’émotions : de la joie, de la tristesse, de l’angoisse, du désespoir, de l’espoir et enfin le bonheur. Un roman à découvrir sans tarder !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s