[Service Presse] Colère assassine, Stéphanie Exbrayat

Colère assassine

Broché – 303 pages
Publié le 12 septembre 2019
Editions de Borée
– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Malheur à quiconque provoque la colère de Léa, trentenaire parisienne qui ne supporte pas l’incivilité. Un soir, en quittant sa salle de sport, elle entend l’appel au secours d’une femme enfermée dans les toilettes du sous-sol. Mais quand la prisonnière s’impatiente au point de devenir odieuse, Léa explose et part en l’abandonnant à son sort. Le lendemain la femme est retrouvée morte… Se retrouvant au coeur d’une machination diabolique, Léa pourra compter sur Rodolphe, policier chargé de l’enquête, qui, entre un petit garçon mutique et une ex-conquête rancunière, a pourtant déjà fort à faire dans sa vie privée !

*
*   *
*

~ Mon avis ~

J’avais adoré découvrir la plume de Stéphanie Exbrayat avec Personne n’a oublié ; c’est sans surprise que je me suis plongée avec joie dans son second roman, Colère assassine, bien que très différent de son grand frère.

Dans Colère assassine, nous suivons trois personnages : Léa, une femme-enfant, illustratrice, qui déteste les incivilités ; Rodolphe, un policier, père célibataire avec son jeune fils qui reste traumatisé de la mort de sa mère ; et Adeline, jolie jeune femme qui use de sa beauté pour faire chanter les hommes voire assouvir son besoin de violence. Trois personnages très différents, aux destins croisés.
Rodolphe a passé une nuit avec Adeline et après avoir rejeté la jeune femme, celle-ci ne rêve que de faire souffrir ce flic imbu de lui-même.
Léa découvre une femme enfermée dans les toilettes de la salle de sport. Néanmoins, la femme se montre tellement grossière et impatiente que Léa la laisse en plan et rentre chez elle. Le lendemain, la femme non secourue est retrouvée morte. Rodolphe hérite de l’enquête.

J’ai beaucoup apprécié lire cette histoire à trois voix. Cela apporte au lecteur une multitude d’informations avec les différents points de vue, néanmoins, l’écriture de Stéphanie Exbrayat est telle que l’on reste plongé dans son roman, voulant à tout prix savoir comment les choses vont s’articuler entre elles.

Les trois personnages sont très différents et très réalistes. Ils ne nous laissent pas indifférents. On se prend vite d’affection pour Léa, on comprend la vie difficile de Rodolphe et on prend un malin plaisir à détester Adeline qui est la pire des garces !

Jusqu’à la fin Stéphanie Exbrayat nous tient en haleine pour connaître le dénouement des destins des trois personnages. Jusqu’à la fin, elle les fait souffrir, mettant leur vie en jeu.

Un roman captivant à découvrir.

2 réflexions sur “[Service Presse] Colère assassine, Stéphanie Exbrayat

  1. Pingback: Bilan lecture #29 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s