[Service Presse] Personne n’a oublié, Stéphanie Exbrayat

Personne n'a oublié

Broché – 340 pages
Publié le 13 juin 2019
Editions de Borée
– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Lorsque son fils de huit ans décède brutalement, Colette ne peut croire à un accident. Elle soupçonne François, son mari, un homme violent et secret, de ne pas être étranger au drame. Dix ans auparavant, Colette, enceinte d’un autre homme, a été contrainte de l’épouser. Dès lors, il a imposé la terreur et la tyrannie au sein de leur foyer.

Bravant la violence de cet homme, Colette s’engage dans une dangereuse quête de vérité. Quel rôle a-t-il joué dans la mort de Sam ? Et quel est ce trouble passé que François semble vouloir cacher à tout prix ?

Au coeur de ce petit village du Morvan, les esprits s’échauffent et les tensions remontant à la guerre atteignent leur paroxysme. Le village bruisse de rumeurs, et de douloureux secrets ne tardent pas à resurgir…

*
*   *
*

~ Mon avis ~

J’ai pu lire Personne n’a oublié de Stéphanie Exbrayat dans le cadre de mon partenariat avec les Editions de Borée.

Avec Personne n’a oublié, l’auteure, Stéphanie Exbrayat, nous plonge dans les années 1960 au coeur d’un petit village du Morvan encore bien marqué par la Seconde Guerre Mondiale.

Colette vient d’enterrer son fils, Sam, huit ans. Dévastée par le chagrin, elle est également rongée par la culpabilité d’avoir laissé son enfant seul avec François, son mari qui a parfois des excès de violence. Après une période de profonde dépression, Colette se raccroche à la promesse faite sur la stèle de Sam : découvrir la vérité autour de sa mort et le venger si besoin. Aidée par sa voisine et amie, Madeleine, Colette mène discrètement l’enquête pour éclaircir les circonstances de l’accident. Malgré elle, elle va mettre en lumière des secrets enfouis dans le village…

Si l’enquête de Colette ne donne pas beaucoup de rebondissements car étant très prévisible, le contexte dans lequel vivent ces personnages rend la tâche plus compliqué et intéressante. A cette époque, dans les petits villages, les femmes n’ont pas grand pouvoir ni responsabilité. Elles sont entièrement dépendantes de leur mari. Si elles veulent travailler, elles doivent en avoir la permission, et pas question de toucher directement l’argent si monsieur n’est pas d’accord. On a vraiment l’impression d’être à une autre époque, un autre temps et pourtant ce n’est qu’à une soixantaine d’années de nous !

Hormis le côté légèrement polar pour l’enquête de Colette dans ce village où tout se sait mais tous se taisent, on assiste à l’émancipation de la femme, à travers le personnage de Colette qui est très attachante.

La plume de Stéphanie Exbrayat est fluide et agréable à lire. Je n’ai pas vu les pages s’enchaîner. Les chapitres sont courts, ce qui fait que l’on dévore sans s’apercevoir ce roman.

Pour une première immersion dans l’univers de Stéphanie Exbrayat, je ne suis pas déçue et j’ai hâte de me plonger dans son second roman, Colère assassine qui patiente dans ma PAL.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s