[Coup de 💖] J’ai dû rêver trop fort, Michel Bussi

J'ai dû rêver trop fort

Broch̩ Р477 pages
Publié le 28 février 2019
Editions Presses de la Cité

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Voilà longtemps que je voulais découvrir la plume de Michel Bussi. En plus, coup de chance, j’ai pu assister à une rencontre VIP avec lui au cours du salon du livre de Paris. Alors quoi de mieux que pour préparer cette rencontre que de commencer à lire son dernier roman J’ai dû rêver trop fort ?

J’ai été très surprise à la lecture de ce livre. J’ai trouvé qu’il ressemblait à un roman de Marc Levy ou Guillaume Musso mais dans le bon sens. Un de ces romans où on a hâte de tourner les pages pour en découvrir toujours plus. Un de ces thrillers où on émet à chaque chapitre une nouvelle hypothèse et que trois pages plus loin, on pense le contraire.

Même si j’ai lu J’ai dû rêver trop fort sur cinq jours, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et les pauses entre deux séances de lecture étaient les bienvenues. Chaque soir en reposant le roman de Michel Bussi, je me repassais le film des événements précédents et découverts ce jour-là. Puis je me mettais à imaginer la suite. Je dois dire que la plupart du temps, je me trompais !

En tout cas, j’ai aimé découvert le vieux Montréal. Et comme je l’ai dit à  l’auteur, j’espère dans les prochaines années pouvoir me rendre dans cette ville, c’est un voyage qui me tient à cœur et J’ai dû rêver trop fort m’a permis une première découverte de cette ville. De même, Michel Bussi nous fait voyager à Barcelone, Los Angeles et dans une moindre mesure à Jakarta.

Entre romance passionnelle et thriller haletant, J’ai dû rêver trop fort est un très bon roman.

Maintenant j’ai dû retard à rattraper avec la bibliographie de Michel Bussi !

3 réflexions sur “[Coup de 💖] J’ai dû rêver trop fort, Michel Bussi

  1. Pingback: Michel Bussi – J’ai dû rêver trop fort | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s