P.A.I. 2018 – Dino Hunter, Olivier Saraja

Dino HunterTitre original : Dino Hunter

Auteur : Olivier Saraja (Page FBSite)

Editions : Editions du 38

Paru le : 12 septembre 2018

Format lu : Numérique (171 pages)

4e de couverture :

Sous les feux d’un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l’aide d’un guide expérimenté. C’est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise. Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois.

Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu’il ne s’agira pas d’une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis.

Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d’un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature.

Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n’a pas d’autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu’il aurait préféré oublier.


Première lecture de l’année dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus concerne le livre Dino Hunter d’Olivier Saraja, publié chez les Editions du 38. Ce roman concourt dans la catégorie Imaginaire.

Au cours des pré-sélections, je n’avais pas retenu Dino Hunter. Même si j’avais assez apprécié le résumé et l’extrait, j’avais peur de finir par m’ennuyer de cet univers dans lequel les dinosaures semblaient avoir une grande importance. N’étant pas fan de Jurassic Park ou d’Indiana Jones, je n’étais pas emballée par cette lecture.

Le début du roman est pourtant pas trop mal, cependant tout se passe rapidement, histoire d’entrer dans le vif du sujet. Le personnage du Buck est intéressant. Cet homme acariâtre, isolé du monde et négligé. C’est le genre de personnage qui n’intéresse pas forcément, pourtant c’est son côté mystérieux qui m’a intriguée. Le fait que l’on suive en alternance du présent, ce qu’il a vécu des années plus tôt, titille la curiosité et m’a donné envie d’en savoir davantage. Buck va former un duo étonnant avec une scientifique, qui est totalement son opposé. Pourtant, cet étrange duo va bien fonctionner et les détails scientifiques qui en ressortent, apportent un intrigue des plus solides.

Malheureusement, malgré ces points positifs, je ne suis pas entrée dans l’histoire. Le roman est rythmé, possède de nombreux rebondissements. Dino Hunter plaira sans doute aux lecteurs avides de dinosaures, d’extra-terrestres et d’agence gouvernementale secrète. Seulement, ce ne sont pas là mes goûts en matière de lecture.

Logo-PAI-wp

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s