Pride and Prejudice, Jane Austen

pride and prejudiceTitre original : Pride and Prejudice

Auteure : Jane Austen

Editions : Harrap’s – Yes you can !

Paru le : 22 février 2017

Format lu : Broché (460 pages)

4e de couverture :

England is fighting Napoleon on the continent, and officers look so dashing in their red coats.
Mrs Bennet is desperate to see her five daughters all married. Any wealthy young man will do. They only have to get married to make her happy. If they don’t, however, they’ll soon hear about her poor nerves!
Find out how our delightful young heroines use their honour, understanding and sens of irony to catch a husband after their own heart.


C’est toujours un plaisir nostalgique de me replonger dans ce roman de Jane Austen.

J’ai découvert Pride and Prejudice alors que j’étais à la fac. Je devais acheter mes livres pour mon cursus (en anglais) et je suis tombée sur ce roman dans les rayonnages. Un livre de plus ou de moins… Je n’étais plus à ça près (surtout que les autres ne me passionnaient guère…) !

Je n’ai jamais lu la traduction française, Orgueil et préjugés. C’est un peu comme les séries. Une fois qu’on a commencé en VO, on ne peut supporter la traduction VF, ça casse le mythe.

Alors qu’est-ce que je trouve à ce livre que j’ai lu au moins cinq fois ces dix dernières années ?

Je suis captivée par la plume de Jane Austen ; elle est fluide, élégante et on ressent une mélodie à travers les sonorités présentes tout au long du récit (et ça, je ne pense pas le retrouver dans la VF !).

Les personnages sont contrastés et jouent chacun un rôle plus ou moins importants dans l’intrigue, ils ne sont pas là uniquement pour meubler. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et a son petit caractère.

Jane Austen relate avec une facilité déconcertante des scènes et des intrigues de la vie quotidienne des XVIIIe / XIXe siècles et pourtant, même si elles semblent banales et sans originalité au premier abord, elles prennent sens sous la plume de l’auteure et en s’imbriquant les unes dans les autres pour former l’intrigue. A aucun moment le récit fait du sur place, il se passe toujours quelque chose.

Pride and prejudice est une double histoire d’amour. On a forcément le couple mythique d’Elizabeth Bennet et de Fitzgerald Darcy mais aussi celui formé par Jane Bennet et Charles Bingley. Deux amours, deux relations qui évoluent différemment. Elles sont perçues dans la société anglaise différemment également. Si l’amour de Jane et Charles est un amour raisonnable, celui d’Elizabeth et Darcy est d’une passion intense. Alors que l’un est accepté et encouragé, l’autre est malmené par la famille Bennet.

Pride and prejudice est un roman doux entrecoupé d’événements qui donnent une dynamique à la lecture. Jane Austen est un génie de la littérature qui nous offre là un bijou dont elle, seule, avait le secret.

En ce qui concerne cette édition d’Harrap’s, je vais juste en dire un mot. Pour les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec l’anglais (qui ont des bases mais n’osent pas encore franchir le pas de lire en anglais), je l’ai trouvé très bien annotée. En revanche, moi qui suis habituée à lire dans la langue de Shakespeare, je l’ai trouvée trop annotée. Mais cela a été facile d’ignorer les annotations dont je n’avais pas besoin. Ça évite quand même de lire à proximité de son dictionnaire si on est bloqué à un passage !

Publicités

5 réflexions sur “Pride and Prejudice, Jane Austen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s