Ainsi fleurit le mal, Julia Heaberlin

Ainsi fleurit le malTitre original : Black-Eyed Susans

Titre français : Ainsi le mal fleurit

Auteur : Julie Heaberlin

Traducteur : Cécile Leclerc

Editions : Presse de la Cité

Format (lu) : eBook (épreuves)

Paru le : 8 septembre 2016

Lu en : Français

4e de couverture :

« J’ai toujours pensé que la mort avait quelque compte à régler avec moi. »

À seize ans, Tessa est retrouvée agonisante sur un tas d’ossements humains et au côté d’un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Partiellement amnésique, seule survivante des « Marguerite » – surnom que les journalistes ont donné aux victimes du tueur en série –, elle a contribué, en témoignant, à envoyer un homme dans le couloir de la mort. Terrell Darcy Goodwin, afro-américain, le coupable parfait pour la juridiction texane.
Presque vingt ans ont passé. Aujourd’hui, Tessa est une artiste et mère célibataire épanouie. Si elle entend parfois des voix – celles des Marguerite qui n’ont pas eu la même chance qu’elle –, elle est toutefois parvenue à retrouver une vie à peu près normale et à échapper à la curiosité malsaine de la presse. Alors, le jour où elle découvre un parterre de marguerites jaunes aux yeux noirs planté devant sa fenêtre, le doute l’assaille… Son « monstre » serait-il toujours en cavale ? La narguerait-il ?

Mon avis : 5/5

Ce livre est mon second coup de cœur de la rentrée littéraire (après La Prophétie de Claude Rappé).

Tout au long du roman, les chapitres alternent le présent et le passé. Le présent avec Tessa, et le passé avec Tessie. Nous sommes d’emblée plongés dans la tête de Tessa. Les questions s’accumulent au fil des pages, j’ai été comme absorbée par ce roman. Au fil des chapitres, l’histoire prend une tournure de plus en plus sombre.

J’ai été absorbée, hypnotisée par le plume de Julia Heaberlin. A la lecture de ce thriller, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer, les révélations / rebondissements arrivent toujours à point nommé pour relancer l’intérêt de sa lecture. De plus, avant d’obtenir des réponses, le lecteur a le temps d’émettre lui-même des hypothèses, de se questionner sur les événements qui viennent d’être décrits.

Evidemment, nous lisons le livre du point de vue de Tessa / Tessie, nous nous attachons à elle et à son histoire ; mais l’auteure ne nous tient pas en haleine uniquement avec les événements vécus par Tessie, il y a aussi le sort de Terrell Darcy Goodwin qui attend dans le couloir de la mort. Au fil de la lecture, on se demande si son sort est bouclé ou si sa condamnation allait être annulée…

Les personnages et leur complexité sont bien travaillée par Julia Heaberlin. J’ai trouvé dans ce livre de quoi m’évader, mais aussi pour réfléchir, émettre des hypothèses, me questionner. Un très bon thriller qui n’attend qu’à être découvert !

Publicités

2 réflexions sur “Ainsi fleurit le mal, Julia Heaberlin

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #14 – Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s