[Service Presse] Chronos – Tome 1, Marion de Juniac

Broché – 296 pages
Publié le 19 novembre 2020
Auto édition

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Si elle avait su qu’elle tuerait quelqu’un avant la fin de l’année scolaire, jamais elle n’aurait cliqué sur ces sept lettres bleues cet après-midi-là…
Désireuse d’échapper à sa vie banale d’adolescente, Lisa découvre un jeu captivant qui l’entraîne dans une quête effrénée du temps, pour sauver le monde du chaos. Une mission bien trop exaltante pour qu’elle perçoive combien le merveilleux monde parallèle de Gaia menace de plus en plus l’équilibre de sa propre existence. Jusqu’au jour où..
Ce roman est dédié à tous ceux qui ont envie de s’évader, aux accros des jeux vidéo et à ceux qui n’ont jamais joué, aux adolescents qui se sentent incompris et à leurs parents qui ont envie de mieux les comprendre… 

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Chronos – Tome 1 : Un temps pour jouer est un roman jeunesse, young adult qui s’adresse aux jeunes à partir de 13 ans. Dans son premier roman, Marion de Juniac aborde l’addiction et la dépendance aux jeux vidéos que peuvent avoir les jeunes.

Lisa, le personnage principal, entre dans la fâcheuse et difficile période de la vie : l’adolescence. Elle peine à trouver sa place dans une famille recomposée, entre un beau-père spécialiste de l’informatique qui dose ses sessions ordinateur et sa mère accaparée par son nouveau-né, Julien. Lisa passe beaucoup de temps avec sa meilleure amie, Anna, pour faire ses devoirs et parler de tout et de rien. Mais sa vie bascule le jour où, alors qu’elle se trouve sur l’ordinateur familial, elle découvre un lien vers un étrange jeu en ligne : Chronos. En cliquant sur le lien, Lisa devient Lilly, son avatar, et découvre un monde nouveau, fascinant, de nouveaux amis. Mais ce monde hors du temps est menacé par Hadès qui veut voler le temps. S’il y parvient c’est le chaos qui attend Gaïa mais aussi le monde réel. Lisa va se réfugier dans ce jeu, trouvant davantage sa place à Gaïa que dans la vraie vie, n’hésitant pas à y passer de plus en plus de temps à l’insu de son entourage.

J’ai beaucoup apprécié la manière dont Marion de Juniac aborde le refuge que trouvent bon nombre de jeunes dans les mondes virtuels. Ne trouvant pas leur place dans la vraie vie, ils se réinventent au virtuel et fuient la réalité pour rester dans le monde de confort.

Par ailleurs, l’intrigue de Chronos est très intéressante car l’on suit également Lisa dans sa vie quotidienne de collégienne et comment le jeu virtuel influe sur sa vie, ses décisions, son emploi du temps. Petit à petit, les passages dans le monde de Gaïa sont plus importants que ceux sur la vie familiale et sociale de Lisa, montrant que le jeu virtuel prend toute sa place dans la vie de l’adolescente. De même, l’auteure n’a pas hésité à y inclure de courts moments familiaux où la mère de Lisa n’hésite pas à faire part de son inquiétude. Souvent les adolescents se sentent incompris, invisibles et ne prennent pas conscience que leur entourage remarquent les changements et se préoccupent d’eux.

Marion de Juniac n’hésite pas à jouer avec nos nerfs, nous plongeant dans les pensées et aux côtés de Lisa, nous ne savons plus nous-mêmes, où se trouvent le virtuel et le réel.

Pour un premier roman, c’est réussi. Je suis impatiente de découvrir la suite, la fin du premier tome ne donnant pas toutes les réponses à nos nombreuses questions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s