[Sortie du jour] Les cœurs souverains – Tome 1, Elsa Gallahan

Numérique – 326 pages
Publié le 15 octobre 2020
Auto édition

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

En des temps anciens, un guerrier de Valhoren, Haguénor, chevauche aux côtés de son Régent, Guéhémor, venu réclamer le trône de Réharnium dont son cousin l’a spolié à la mort du vieux roi Dranthoren.
Haguénor, fier combattant indomptable, puissant et descendant des peuplades du Grand Est dont on raconte que le sang du Dragon Herkalior se mêla à celui du Héros qui parvint à le tuer, ignorait encore qu’en partant à la conquête de Réharnium, il tomberait face-à-face avec la seule personne capable de transpercer sa cuirasse présumée impénétrable.
Quant à Eiléah, jeune châtelaine réharniemme, qu’aucun homme n’avait jamais domptée, se doutait-elle qu’elle croiserait bientôt la route de celui qui, pour la première fois, la charmerait malgré elle, malgré ses intimes résolutions ?

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Quelle surprise quand Elsa Gallahan m’a parlé de sa réécriture du premier tome des Cœurs souverains ! Pourtant la première version intitulée alors La Nymphe et le Dragon m’avait déjà transportée.

Dans ce premier tome titré Les indomptés nous sommes plongés en plein conflit entre deux peuples : les réharniems et les valhoriens. Nous découvrons Eiléah, une jeune noble Réharniemme qui pleine de courage, décide de rester auprès de ses gens en se travestissant en garçon d’écurie. A l’arrivée de l’ennemi valhorien, le domaine d’Eiléah est donc sous le joug du nouveau seigneur (ou saigneur ?) Raêguis. Seulement, ce tyran sanguinaire n’est là que pour garder la place au chaud pour le véritable nouveau maître des lieux : Raguénor, un proche du souverain valhorien, dont la rumeur prétend que du sang de dragon coule dans ses veines. A travers l’histoire d’Eiléah, nous découvrons des situations de guerre sous l’envahisseur, puis le changement d’allégeance de tout un peuple.

Malgré un nombre de pages conséquent, Les cœurs souverains : les Indomptés se laisse lire avec une facilité et une rapidité déconcertantes ! La plume d’Elsa Gallahan nous plonge instantanément dans cette guerre entre deux peuples, aux côtés d’Eiléah et de ses domestiques. Malgré des situations dramatiques, l’espoir est toujours présent.

En lisant ce roman, je suis passée par tout un panel d’émotions : la peur, la peine, le désespoir, la joie, l’horreur…

En revanche, certaines scènes sont très très difficiles à lire. Non pas parce qu’elles sont mal écrites, mais parce qu’elles décrivent des situations atroces, des violences… Donc à réserver pour un public averti.

Si vous vous lancez dans l’aventure des Cœurs souverains, munissez-vous d’une boisson chaude, d’un doudou et d’une boîte de mouchoirs. Le roman est à l’image de la vie : on peut connaître le pire mais il y a aussi de bons moments.

Pour ma part, j’attends déjà avec impatience le second tome, car l’épilogue annonce une suite qui dépote !!!

Pour ceux et celles qui ont déjà lu la première version et apprécié, n’hésitez pas à vous procurez cette nouvelle version car il y a des scènes ajoutées (dont une capitale mais vraiment pas évidente à lire) et le texte a été retravaillé.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s