[Service Presse] L’homme qui voulait devenir psychopathe, Laurent Malot

L'homme qui voulait devenir psychopathe

Numérique – 152 pages
Publié le 19 septembre 2019
French Pulp Editions
–  Service Presse Net Galley –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Victor Bourgeois a quarante-six ans, une femme et deux enfants. Toute sa vie, il a marché dans les clous pour finalement devenir un pion parmi les pions, sans relief ni éclat.

Si le constat est amer, il a encore l’énergie pour bousculer le destin. Mais les expériences qu’il tente pour avoir quelque chose à raconter se révèlent fades et douloureuses…

Même son suicide n’est pas une réussite ! C’est alors que surgit la révélation : il n’est pas parvenu à se tuer parce qu’il est fait pour tuer les autres !

Le seul hic, devenir psychopathe ne s’improvise pas…

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Un grand merci aux French Pulp Editions et à NetGalley pour m’avoir permis de lire ce polar décalé.

Victor est un raté. Enfin, c’est un homme des plus ordinaires, qui mène une vie des plus tranquille, sans vague. Sa famille ressemble plus à une grande colocation qu’à un cocon paisible où il est bon se retrouver le soir après le travail. Son travail justement est des plus classiques : prof. Même le perroquet familial s’y met. Victor se sent invisible, inutile. Petit à petit il va briser cette monotonie et faire une rencontre qui va tout changer : il va devenir psychopathe, comme ceux qu’on voit à la télé et qui inspirent la terreur mais dont tout le monde se souvient.

C’est sur un ton léger, humoristique que Laurent Malot nous brosse le portrait lisse et insipide de Victor, puis sa quête de reconnaissance par le plus sombre des moyens. Ce qui est peut-être le plus perturbant dans la lecture de L’homme qui voulait devenir psychopathe n’est pas les actions gratuites et sans mobiles que réalise Victor, c’est le plaisir que l’on prend à les lire. Aucunement dans l’horreur ou l’apitoiement, on sourit, on rit alors que Victor devient le pire des salopards.

Tout au long du roman, l’accent est mis sur la maladresse de Victor. Il rate sa vie et même son suicide. Va-t-il devenir un psychopathe reconnu par tous et traqué par la police ?

En tout cas, malgré l’histoire racontée qui n’est pas des plus réjouissantes, on passe un excellent moment de lecture. J’ai presque envie de dire que c’est un roman frais et gai qui va vous donner le sourire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s