Dans ma bulle #3 : Evaristo, Francisco Solano López & Carlos Sampayo

Evaristo

Broché – 225 pages
Publié le 23 août 2019
Ilatina Editions
– Opération BePolar –

*
*   *
*

~ Résumé ~

Comment écrire un récit policier en Argentine ? Comment créer un héros crédible est le plus grand défi dans un pays où les policiers et les détectives privés s’occupent généralement d’affaires étrangère aux exigences de l’imagination.
Avant de créer Evaristo avec Solano López, Carlos Sampayo avait déjà inventé Alack Sinner aux côtés de José Muñoz.
Dans Evaristo, le personnage est un commissaire argentin modelé par le mythe : Evaristo Menezes, héros de persécutions légendaires, célèbre pour son côté obsessif et son courage. Dans ces épisodes, il y a des récits à énigme, un duel Borgésien, des intrigues politiques, des assassins en série…
Sampayo change de l’un à l’autre, le ton et la stratégie. Ses histoires parviennent à une complexité et ses fins ont une solidité rarement vues en bande dessinée.”
D’après le prologue de Pablo de Santis

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Je commencerai cette chronique en remerciant BePolar et Ilatina Editions pour l’envoi de Evaristo. Etant accro aux polars et aux thrillers et souhaitant lire plus de BD, ce livre me semblait totalement approprié. De plus, je n’ai jamais lu d’auteur argentin donc, Evaristo est le livre de toutes les découvertes.

J’ai été frappée par la qualité des dessins dans cette bande dessinée. Le texte n’est pas le plus important et quand on voit le peu qu’il y en a, les illustrations se suffisent à elles-mêmes pour suivre les enquêtes du commissaire Evaristo.

Nous sommes plongés dans l’Argentine des années 1950, dans un pays corrompu. Evaristo contient les clichés auxquels on peut s’attendre aux vues des lieux et époques traités, néanmoins, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette bande dessinée policière.

Ce livre contient 16 enquêtes, donc 16 histoires, mettant en scène le commissaire Evaristo. Finalement les enquêtes sont très courtes et se lisent très rapidement. Parfois, elles me laissaient sur ma fin, j’aurais aimé plus d’actions, plus de recherches. Mais ça, cela doit être mon côté habituée aux romans policiers dont le rythme est beaucoup plus lent.

Evaristo est malgré tout une très belle découverte et je ne pensais pas que j’allais autant apprécié le format BD. Comme quoi, je me découvre encore en tant que lectrice !

2 réflexions sur “Dans ma bulle #3 : Evaristo, Francisco Solano López & Carlos Sampayo

  1. Pingback: Bilan lecture #26 | Des plumes et des livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s