Les Enfants du silence, Céline Boussié

Les enfants du silenceTitre original : Les Enfants du silence : Donner une voix à ceux qui n’en ont pas

Auteure : Céline Boussié

Editions : HarperCollins

Paru le : 13 février 2019

Format lu : Broché (200 pages)

4e de couverture :

En 2015, Céline Boussié dénonce dans la presse des actes de maltraitance envers les enfants, adolescents et jeunes adultes polyhandicapés pensionnaires de l’institut médico-éducatif où elle travaillait en qualité d’aide médico-psychologique. Décidée à aller jusqu’au bout, elle évoque le manque d’intimité, les traitements médicamenteux inadaptés, les lits trop petits.
Poursuivie en diffamation par son ex-employeur, elle est relaxée en novembre 2017 par le tribunal de Toulouse – une première en France pour un lanceur d’alerte.
Ce témoignage poignant retrace son parcours, son combat d’intérêt général afin de faire éclater la vérité et sa détermination à œuvrer à une réelle prise de conscience pour que les pratiques professionnelles et institutionnelles évoluent et que les personnes les plus vulnérables soient traitées avec dignité et bienveillance.


J’ai pu lire le témoignage de lanceuse d’alerte de Céline Boussié, Les Enfants du silence, dans le cadre de la Masse Critique de février et aux Editons HarperCollins France.

Ce livre n’est pas un roman. C’est un témoignage. Le témoignage de Céline, de ce qu’est devenu sa vie ces dix dernières années.

En 2008, elle entre à l’IME de Moussaron en tant qu’aide médico-psychologique. Dans cette structure qui accueille des jeunes de 4 à 30 ans, Céline Boussié va vite s’apercevoir qu’il y a de graves dysfonctionnements. Elle tente d’en discuter avec ses formateurs, ses collègues, la direction, … personne ne lui apporte de réponses et pire, ils lui font comprendre qu’il ne faut pas les ébruiter. La situation devient, au fil du temps, ingérable pour Céline. Et le fait que tout le monde trouve cela normal aggrave son état face à la détresse des jeunes. Au fil de ses recherches, elle découvre que des alertes ont déjà été lancées dix ans plus tôt. Rien n’a changé depuis. Céline va alors combattre cette Administration qui cache ses dysfonctionnements et malgré ses détracteurs, ne va jamais baisser les bras.

Quand on commence à ouvrir Les Enfants du silence, il faut s’attendre à être plongé dans des situations qui nous dépassent. Comment pouvons-nous laisser des enfants, des jeunes adultes dans de telles conditions ? Céline Boussié, pourtant, reste factuelle, telle une professionnelle. Elle ne décrit pas les situations avec précision pour ne pas écrire un livre d’horreur. Mais elle en écrit suffisamment pour interpeller le lecteur. Suite à ma lecture, j’ai recherché les différents reportages sur l’IME car si j’ai dû les voir à l’époque, aujourd’hui je peux les regarder différemment, mon rapport avec le handicap ayant beaucoup évolué ces dernières années.

On ne peut que saluer le courage et la persévérance de Céline Boussié. Elle a su au fil du temps rallier les associations, les célébrités et les politiques à sa cause, pour défendre les droits et les conditions de vie des personnes handicapées. Bravo Mme Boussié !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s