P.A.I. 2018 – Neph & Shéa : Tome 1, Aline Wheeler

Neph SheaTitre original : Neph & Shéa, 1 : La fuite

Auteure : Aline Wheeler (Page FBTwitterInstagramSite)

Editions : Auto édition

Paru le : 18 octobre 2017

Format lu : Numérique (273 pages)

4e de couverture :

Au nord de l’Idalie, Shéa fuit la Tour des Ombres pour sauver sa vie.
Plus loin au sud, Neph fuit La Forteresse pour échapper à un destin guerrier dont il ne veut pas.

Leurs chemins les feront se rencontrer et les mèneront chez Berht, un vieil excentrique ami de la Prime Reine. Celle-ci chargera ce trio improbable d’escorter un curieux émissaire elfe jusqu’à Cérasa, une ville au sud du pays. Mais derrière cette mission officielle, s’en cache une autre, secrète, bien plus importante et plus dangereuse.

Deux cents ans après la Grande Guerre qui opposa les peuples unis de Tell’Andra aux Funestes, la paix qui régnait dans le monde s’étiole à nouveau. Une nouvelle ère sombre s’annonce.


J’ai lu Neph & Shéa : La Fuite d’Aline Wheeler dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus.

Aline Wheeler a créé un univers complet sur son site Internet : Tell’Andra. Son site propose une visite guidée dans un lieu fantastique où cartes et adresses sont fournies. Neph & Shéa : La Fuite est le premier tome relatant les aventures de cet improbable duo dans ce monde.

L’écriture de l’auteure est simple et fluide. On est immergé dans une histoire très bien structurée et maîtrisée, avec des temps d’action et de repos qui s’alternent parfaitement. Les descriptions des paysages, des personnages sont très détaillées mais sans lourdeur et sont utiles au récit. L’univers créé par Aline Wheeler est renforcé par l’apparition d’animaux fantastiques tels que les dragons-libellules, les Meï Kaï, et par la présence de personnages hétéroclites comme Shéa (Maître des Ombres), Neph (guerrier et barde), Berht (Mage-Esprit), et plein d’autres.

Très vite dans le roman, Neph et Shéa se rencontrent par hasard et vont s’unir pour, dans un premier temps, survivre face à leurs ennemis (le clan de Shéa) puis pour servir la Prime Reine Zahardonia au cours de deux missions particulières.

Pour un premier tome d’un monde fantastique aussi riche, on peut se dire que moins de 300 pages, c’est un peu juste pour tout établir (le monde, les personnages et le déroulement de l’intrigue). J’ai eu un peu ce ressenti pour ce qui concernait les missions confiées par Zahardonia : passés les trois quarts du roman, la première mission n’était toujours pas accomplie ! De ce fait, la deuxième mission a été réalisée un peu trop rapidement à mon goût.

Néanmoins, la psychologie des deux héros ainsi que l’histoire de leurs accompagnants sont très complètes. Mais cette précision dans les personnages et les paysages ne se retrouve pas dans le coeur du roman : l’intrigue. Il faut croire que les missions de la Prime Reine ne sont que des prétextes et servent à meubler l’histoire et ne constituent pas le coeur des aventures de nos deux héros.

Tant que je suis dans les points négatifs, j’ai relevé quelques coquilles ici et là dans le roman. Je concède que le nombre n’est pas alarmant, mais pour un livre lu et relu, au fil des pages, cela devient gênant…

Cependant, j’ai passé un très bon moment de lecture. Neph & Shéa : La Fuite se lit rapidement. Une fois plongée dans le monde de Tell’Andra, je me suis laissée porter par la plume d’Aline Wheeler aux côtés de ses personnages et j’ai hâte de lire la suite de leurs aventures.

Logo-PAI-wp

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s