P.A.I. 2018 – Hyacinthe, Erika Boyer

HyacintheTitre original : Tout en nuances – Tome 1 : Hyacinthe

Auteure : Erika Boyer (Page FBSite)

Editions : Auto édition

Paru le : 8 avril 2018

Format lu : Numérique (164 pages)

4e de couverture :

Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé. Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé. Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ? – Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –


Je reviens avec une nouvelle chronique pour le Prix des auteurs inconnus avec ma lecture de Hyacinthe d’Erika Boyer.

Je sors mitigée de ma lecture de cette romance. J’avais déjà cette impression lors des présélections. La couverture ne m’attirait pas vraiment car je la trouvais trop chargée (même si maintenant je comprends ce choix de l’auteure) mais le résumé m’avait suffisamment intriguée pour que je retienne ce roman.

Pendant ma lecture, j’ai beaucoup aimé découvrir le personnage de Hyacinthe, un artiste reclus, qui ne veut plus affronter le monde à cause de sa « monstruosité ». Cependant, petit à petit, Hyacinthe va apprendre à s’ouvrir au monde et aux autres et j’ai apprécié cette évolution.

Mais même si Erika Boyer aborde le thème de la différence, l’acceptation de soi, j’ai trouvé que ces sujets n’étaient pas assez creusés et devenaient secondaires au fil des pages au profit de la romance. Alors qu’un message aurait pu plus clairement transparaître dans Hyacinthe, on se retrouve à lire une romance des plus classiques.

Les seuls mystères de l’histoire étaient l’origine des blessures de Hyacinthe et son manque de confiance en lui mais nous obtenons rapidement les réponses (avant le milieu du roman). De ce fait, on ne lit qu’une simple romance, sans réelles surprises, la plupart des rebondissements prévus par l’auteure étant prévisibles longtemps à l’avance.

Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié la plume d’Erika Boyer. Son écriture est fluide et agréable à lire. Je ne dirais pas qu’elle a une écriture simple mais elle permet au lecteur de s’immerger aisément dans le récit.

En bref, j’ai découvert une plume intéressante, agréable, sincère mais je n’ai pas été surprise ni séduite par la tournure de l’histoire.

Logo-PAI-wp

Publicités

Une réflexion sur “P.A.I. 2018 – Hyacinthe, Erika Boyer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s