Magazine : L’indé Panda n°11

Numérique
Publié le 1er octobre 2021
Indé Panda

– SimPlement pro –

*
*   *
*

~ Résumé ~

5 ans ! 5 ans déjà que nous vous faisons découvrir de nouvelles plumes indépendantes.

Pour ce onzième numéro, notre comité de lecture a sélectionné dix nouvelles très différentes. Quels que soient vos goûts, vous serez comblés.

Si vous êtes un fidèle de L’Indé Panda, vous reconnaîtrez certains noms. D’autres paraissent pour la première fois et c’est un réel plaisir de constater l’engouement constant que suscite notre magazine.

Dans tous les cas, vous passerez un excellent moment en notre compagnie. Le seul risque ? En vouloir plus ! Ça tombe bien, chaque auteur vous présente l’un de ses textes à l’issue de sa nouvelle.

Sommaire :

Gynécée Adélie – Meryma Haelströme
Putain de cafetière – Valéry Bonneau
Le syndrome des abysses – Catherine Lamour
Petite femme – Élisabeth Barthélémy
Apprivoiser le Temps – Bastien Pantalé
Dormir seul – Marie Meyel
Carolina – G. E. Froideval
Un diamant à l’état pur – Cindy Costes
Le futur Goncourt – Benoît Toccacieli
Halloween – Pascale Noger

*
*   *
*

~ Mon avis ~

J’ai été très touchée que l’équipe de L’indé Panda me propose de découvrir le nouveau numéro de ce magazine indépendant qui publie dix textes à chaque fois. D’autant plus que quand j’ai lu le résumé et les noms des auteurs, je n’en connaissais qu’un seul ! Alors l’envie de soutenir et de parler d’un magazine indépendant, ajoutée à la tentation de découvrir de nouvelles plumes, je n’ai pu que passer un bon moment de lecture.

Les genres sont variés dans les pages de L’indé Panda. Nous y découvrons dans ce numéro 11 : un monde post-apocalyptique où les femmes et les hommes ne se mêlent plus (ils ont juste besoin les uns des autres pour repeupler la planète suite à la Grande Extinction) ; une ébauche de notre société de plus en plus connectée et dont les anciens peinent à s’y retrouver ; un récit futuriste où l’homme a colonisé le système solaire et la découverte d’expériences et d’un monde sous-marin sur Mars ; des relations familiales pas toujours simples à la fin tragique (Petite femme m’a complètement retournée alors que la nouvelle est très très courte) ; le temps dans nos vies ; les secrets d’une famille aristocratique ; une belle histoire d’amour (dans tout ce noir cela fait du bien !) ; un livreur un peu trop rêveur…

Beaucoup d’histoires différentes, de longueurs variées. Si vous êtes un dévoreur de livres comme moi, vous pourrez lire L’indé Panda n°11 en à peine une heure (bon, il faut lire vite mais en moins d’une demi-journée ça devrait le faire !). Sinon vous pouvez faire des pauses entre deux récits, histoire de vous imprégner de cette atmosphère ou pour vous remettre de vos émotions… Du thriller, de la romance, de l’humour, de l’anticipation, … Vous trouverez bien une nouvelle qui vous plaira. 🙂

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s