[Service Presse] Jeu de peaux, Anouk Shutterberg

Broché – 368 pages
Publié le 1er avril 2021
Editions Plon

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

À trente-trois ans, Juliano Rizzoni est un jeune peintre prodige encensé par la scène artistique contemporaine.
Jet-setter et jouisseur à l’extrême, il affole autant les unes des tabloïds que les galeries prestigieuses du monde entier.
Initié au Japon à la technique du tatouage Irezumi, aussi violente qu’ancestrale, il signe dix tatouages d’art sur le dos de ses amant(e)s.
L’affaire prend une tournure inquiétante lorsque les peaux tatouées sont déposées anonymement chez Sotheby’s Paris pour une mise aux enchères hors norme.
En l’absence de corps, le commissaire Stéphane Jourdain et l’inspectrice Lucie Bunevial, sont saisis de l’enquête pour homicides multiples….
Une affaire sanglante et terrifiante qui les mènera d’un bout à l’autre de la planète dans le milieu de l’art contemporain.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Jeu de peaux est un titre qui intrigue, son résumé titille la curiosité et la lecture du polar d’Anouk Shutterberg est très bien ficelé.

L’histoire de Jeu de peaux commence avec l’arrivée de Juliano Rizzoni, un célèbre artiste en vogue, à la PJ de Paris. En effet, les « peaux tatouages » réalisées par l’artiste ont été déposées chez Sotheby’s Paris, avec leur certificat d’authenticité et une autorisation de vente des propriétaires des œuvres. Le commissaire Jourdain et la commandante Bunevial enquêtent car les propriétaires des tatouages ont disparues depuis un mois…

Le début du roman permet de faire connaissance avec les différents personnages, le parcours de l’artiste de son enfance dorée à son apprentissage du tatouage Irezumi avec le grand maître Hogoshi III au Japon. Puis au fil des pages une tension, une violence s’installe. Les chapitres datés permettent de garder le fil de l’intrigue car l’autrice a fait le choix d’alterner le présent et le passé. Néanmoins, Jeu de peaux est très bien construit et ces chapitres alternant les périodes ne perturbent en rien la lecture ni le ressenti angoissant du polar.

Pour son premier thriller, l’autrice, Anouk Shutterberg a parfaitement ficelé son intrigue. Je ne peux que saluer son travail de recherche sur le tatouage Irezumi. En effet, l’autrice nous offre un chapitre d’une grande documentation sur cet art ancestral du tatouage japonais. De plus, les trois chapitres en aparté donnant la parole au coupable tombent à point nommé, sans pour autant nous aider dans la résolution de l’enquête !

Anouk Shutterberg signe un premier polar d’une grande qualité. Un roman contemporain dosant avec justesse la violence, l’horreur, l’enquête et le suspens. Jeu de peaux a été une très belle découverte et un excellent moment de lecture.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s