[Sélection PDL 2021] Joueuse, Benoît Philippon

Poche – 351 pages
Publié le 10 mars 2021
Le Livre de Poche

– Sélection Polar Prix des Lecteurs 2021 –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Maxine est une de ces femmes à qui rien ne résiste. Elle tombe sous le charme de Zack, joueur de poker professionnel comme elle, mais elle n’en montre rien. Qui maîtrise à la perfection l’art de la manipulation ne dévoile jamais son jeu.
Maxine propose à Zack une alliance contre un concurrent redoutable. Piège ou vengeance… Zack n’en sait rien. Mais comment résister à la tentation du jeu ? Maxine est une tornade qui défie le monde si masculin des joueurs de poker. Elle est bien décidée à régler ses comptes, coûte que coûte.
Joueuse est une partie de poker virtuose où chacun mise sa vie. Un nouveau livre jubilatoire, teigneux, drôle et renversant de Benoît Philippon, qui décidément aime les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

L’année dernière sur les réseaux sociaux, c’était une déferlante de photos et d’éloges pour Mamie Luger de Benoît Philippon. Bien que le roman soit toujours dans ma PAL, je n’ai pas encore dégagé le temps de me plonger dedans (mais je jure que ce sera fait cet été !). Aussi, quand dans le cadre du Prix des Lecteurs catégorie Polar, j’ai vu que le roman suivant, Joueuse était arrivé dans mon antre, j’y ai vu l’occasion de découvrir la plume de cet auteur.

Dès les premières pages, j’ai été propulsée aux côtés de Zack, Maxine, Baloo, trois jokers de poker invétérés et Jean, un enfant surdoué. Bien que néophyte de l’univers du poker et des règles du jeu, cela n’a aucunement entravé ma lecture. L’intrigue tourne essentiellement autour de Maxine et de son désir de vengeance, les raisons de son aversion pour une personne haut-placée restent secrète jusqu’à la toute fin de Joueuse. Entre temps, c’est nombre de rencontres et de rebondissements qui s’y déroulent, Zack et Maxine formant un tandem qui ne passe pas inaperçu. J’ai adoré les personnages de Baloo et Jean. Le colosse noir qui porte bien son surnom emprunté à l’ours du Livre de la Jungle et le petit garçon surdoué (bien mature pour son âge !) sont la bouffée d’air frais qui rendent les horreurs perpétrées bien supportables.

Joueuse a été une très bonne découverte. La plume de Benoît Philippon est fluide et agréable à lire, j’ai vite dévoré ce roman. Je me suis laissée porter au fil des pages, aux côtés du quatuor détonnant dans leur aventure folle de joueurs de poker dans les lieux les plus sombres et interdits.

La petite référence à Mamie Luger au début du roman m’a parfaitement rappelé que le roman m’attendait dans ma PAL et vu mon engouement pour Joueuse, il sera sorti dans les prochaines semaines.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s