L’Homme craie, C. J. Tudor

l-homme-craieTitre original : The Chalk Man

Auteure : C. J. Tudor

Traducteur : Thibaud Eliroff

Editions : J’ai lu

A paraître le : 3 avril 2019

Format lu : Broché (442 pages)

4e de couverture :

« Nous n’étions pas d’accord sur la manière dont ça avait commencé. Était-ce lorsqu’on s’était mis à dessiner les bonshommes à la craie, ou lorsqu’ils sont apparus tout seuls ? »
1986. Le jeune Eddie et ses amis élaborent un langage secret pour communiquer : de petits bonshommes tracés à la craie. Ce qui n’est qu’un jeu prend une tournure tragique lorsque l’un de ces dessins les conduit jusqu’au cadavre d’une jeune fille.
Trente ans après le drame, alors qu’Eddie le pense derrière lui, le passé refait surface… le jeu n’est pas terminé.


Cela fait un moment que je voulais lire L’Homme craie de C. J. Tudor, alors quand j’ai vu qu’il faisait l’objet d’une Opération sur BePolar, je n’ai pas hésité et je me suis inscrite !

Cependant, à la suite de ma lecture de ce thriller, je ne sais qu’en penser. J’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’histoire. Au moins pendant toute la première moitié du livre, j’ai dû m’arrêter plusieurs fois car je n’arrivais pas à savoir si au final on allait entrer dans le vif du sujet : le meurtre ayant eu lieu dans les années 80 et refaisant surface trente ans plus tard. En effet, j’ai trouvé que l’auteure s’attardait trop sur la vie banale et ennuyeuse d’Eddie et sur ses états d’âme ! Franchement, cela m’insupportait et j’avais envie de sauter des pages !

Finalement, je me suis accrochée (mais ça m’a valu un fort ralentissement dans mes lectures pendant une bonne semaine). Et passé le milieu du livre (plus de 200 pages quand même !), la tendance s’est inversée. Alors que j’ai mis plusieurs jours à lire les 200 premières pages, il ne m’a fallu qu’une soirée pour lire la seconde partie ! Les événements s’enchaînent, les révélations passées ou présents aussi, bref, j’ai beaucoup apprécié ce second souffle.

Donc voilà, L’Homme craie est de ces lectures inégales, où le début est laborieux, la lecture hachée, ennuyeuse mais où subsiste un léger intérêt car on veut quand même savoir ce qu’il s’est passé dans cette petite ville pas si tranquille Anderbury.

En revanche, la seconde moitié rattrape le tout et on entre enfin dans l’histoire tant attendue, ce qui fait que la lecture en est plus agréable. On lit et découvre une histoire plutôt complexe mais rondement menée, où ce qui nous semblait évident ne l’est pas forcément. Jusqu’à la révélation du tueur, il est difficile de le découvrir en amont et pourtant les indices étaient nombreux !

Publicités

Une réflexion sur “L’Homme craie, C. J. Tudor

  1. Pingback: Bilan lecture #22 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s