Mes gribouillages #7

Je sors mon cahier et prends mon stylo. Avec cette encre, j’écris quelques maux. Quand tout va bien Je ne ressens pas ce besoin. Et lorsque tout va mal, Je ressors mon journal, J’écris sans me préoccuper De mes larmes qui commencent à couler. Quelques mots peuvent blesser. Quelques maux viennent me torturer. Quelques mots…

Mes gribouillages #6

En fouinant dans mes archives (parfois j’ai tellement bien caché mes fichiers que moi-même je mets du temps à les retrouver), je suis retombée sur ce poème. Une ode à l’amitié. A ma meilleure amie. Ma soeur de coeur. Et je dois avouer que même si parfois on s’éloigne, on finit toujours par se retrouver.…

Mes gribouillages #5

Comme un singe Je ne sais que copier. Comme un singe Je ne sais innover. Chacun de mes écrits laisse entrevoir Une parcelle de ma vie, plus ou moins noire, Un cri du coeur, de la rancœur, Des souvenirs, des instants de bonheur. Ce passé, ce présent que j’écris, Mes joies et peurs entre ces…

Mes gribouillages #4

Cela fait un petit moment que je n’ai rien publié. La faute à mon oubli de mon disque dur quand je suis partie en vacances, puis à la rentrée qui a accaparé tout mon temps. Je vous poste un 4e poème en espérant que ma petite plume d’apprentie vous plaise. 🙂

Mes gribouillages #3

Ce n’est toujours pas facile de publier un de mes écrits (je vous admire amis-auteurs de publier vos livres, de les partager) mais j’arrive encore à trouver quelques idées et écrits où je ne dis pas que ce que j’ai produit est « nul ». 😉

Mes gribouillages #2

Elle marche seule dans la pénombre. Il l’observe, la suit comme son ombre. Le désir de la posséder l’envahit. Il poursuit son observation sans un bruit. Il se glisse derrière son dos, Lentement, sans un mot. Il s’approche d’elle en silence, De sa proie pleine d’innocence. Ses crocs brillent dans la nuit sombre, Créature de…

Mes gribouillages #1

Dans ce pays Où le temps change si vite, Tu te réveilles sous la poudrerie Et une heure plus tard, il peut dracher de suite. Tu te retrouves trempé Rien qu’en voulant traverser Le parking commun Au dépanneur, tenu par un patron chafouin, Et à l’estaminet, servant le meilleur ristrette, Et où tu devines une…