Serial Reading #5 : Les Conquérantes, Alain Leblanc

Tome 1 : Les chaînes – 1890 – 1930
Publié le 16 août 2021
Editions AZ

Tome 2 : La résistance – 1930 – 1960
Publié le 16 août 2021
Editions AZ

Tome 3 : Un souffle d’indépendance – 1960 – 2000
Publié le 16 août 2021
Editions AZ

– Partenariat Editions AZ –

*
*   *
*

~ 4e de couverture du tome 1 ~

Clémence n’a toujours désiré qu’une seule chose : mener une vie libre. Mais, en ce début de XXe siècle, la moindre revendication féministe est considérée comme une atteinte aux bonnes mœurs. Le chemin sera long avant qu’elle ne se libère de ses chaînes et devienne maîtresse de sa destinée. Les bouleversements de la Première Guerre mondiale, son sens des affaires et sa passion de la mode feront d’elle, après bien des combats, une femme profondément moderne.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Je remercie infiniment les Editions AZ et plus particulièrement Emmanuelle Scordel-Anthonioz pour l’envoi de la trilogie des Conquérantes en version poche.

Je connaissais déjà ces romans, ayant découvert la trilogie en lisant le dernier tome Un souffle d’indépendance lors de sa sortie en 2019. Entre temps, j’avais pu découvrir les deux premiers tomes mais n’avais jamais pris le temps de les chroniquer. La journée internationale des droits des femmes et ce partenariat m’en donnent une belle occasion.

Lire ma chronique sur Les conquérantes, 3 : Un souffle d’indépendance d’Alain Leblanc

Avec Les Conquérantes, Alain Leblanc présente une fresque romanesque, relatant l’histoire et le combat des femmes pour leurs droits tout au long du XXe siècle. Ce que j’ai aimé avec cette trilogie est que les tomes peuvent aussi bien se lire tous ensemble qu’indépendamment. Chaque tome concerne une période de l’histoire du XXe siècle avec des temps forts historiquement. Et pourtant l’ensemble se déroulant de générations en générations au sein de deux familles donne une cohérence et un attachement à ces familles de femmes engagées.

A travers ces trois romans, nous (re)découvrons les pans de notre histoire aux côtés de personnages féminins fortes, attachantes. Entre distraction et instruction, Les Conquérantes a su me captiver. La plume d’Alain Leblanc est fluide, très agréable à lire. Une fois plongée dans ses romans, il m’était difficile de les lâcher. Je passais aisément plusieurs heures en compagnie de ses personnages.

Histoire et roman se mêlent à la perfection à tel point que l’on finirait par croire qu’il s’agit d’une biographie de personnages historiques réels, tellement la frontière entre faits réels et inventés est mince.

3 commentaires

    • Ce qui est d’autant plus intéressant c’est qu’avec ces trois romans, on peut choisir une partie de l’Histoire que l’on apprécie le plus ou alors découvrir l’évolution de la société à travers le regard de plusieurs générations en lisant les trois livres. 🙂
      En tout cas, si cela t’a donné envie de les découvrir, c’est super. ^^
      Belle journée!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s