C’est lundi, que lisez-vous ? #191

Bonjour les bookineurs !

Il paraît qu’aujourd’hui, c’est le Blue Monday, le jour le plus déprimant de l’année. Pour ma part, ça ne serait pas le cas puisqu’aujourd’hui, je suis en décharge de direction donc ma journée ne pourra être pire que celles depuis la rentrée, la classe à diriger en moins ! 🙂

Côté lecture, j’ai lu deux livres la semaine dernière, ainsi qu’un autre en Switch (moitié texte, moitié audio). Trois livres très différents mais intéressants.

Bon lundi à tous !

1. Mes lectures passées

J’ai lu en début de semaine, le second tome de Anienda : Et les sept prayeurs d’Alexandra Streel (Rebelle Editions).

Résumé : Alors qu’il se remet de ses blessures à la cité d’Anienda, Elwyn a le sommeil perturbé par de lourdes questions : pourquoi Kilia l’a-t-elle trahi ? Que compte faire Yrgalon, maintenant que l’Arkéa est entre ses mains ? Entouré de ses amis, Elwyn doit se préparer à une guerre qui s’annonce inévitable et doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Mais cela sera-t-il suffisant face à la menace qui se lève, au-delà de l’Envéa ? Dans son périple pour sauver Iryane, il côtoiera des légendes et entrera en contact avec les nains. Leur alliance est indispensable pour sauver Anienda. La guerre débute.

En parallèle, j’ai switché Switcheurs d’Aurore Payelle (Fyctia / Youboox) car j’avais oublié de prendre ma liseuse pour bouquiner un peu sur la pause méridienne… Autant dire que j’ai dévoré cette série !

Résumé : Iris vit une existence paisible en tant qu’employée de la société Temporis… du moins jusqu’à ce que celui qu’elle croyait son collègue, River, lui pointe toutes les étrangetés dans ce qui les entoure. Leur absence de souvenirs, la cicatrice sur leur poignet, les Contrôleurs qui surveillent leur quotidien. Pour lui, pas de doute : ils ont été emprisonnés dans une boucle temporelle afin de les empêcher de nuire. Parviendront-ils à se remémorer qui ils sont vraiment, et à reprendre leur combat pour la liberté ?

Dès le mercredi, je me suis plongée dans le nouveau recueil de Haruki Murakami, Première personne du singulier (Editions Belfond) et ce, pour deux raisons. La première, parce que j’étais impatiente de le découvrir. La seconde, parce que je voulais pouvoir vous poster la chronique dès demain. 😉

Résumé : Après le succès de Des hommes sans femmes, Murakami renoue avec la forme courte. Composé de huit nouvelles inédites, écrites, comme son titre l’indique, à la première personne du singulier, un recueil troublant, empreint d’une profonde nostalgie, une sorte d’autobiographie déguisée dont nous ferait cadeau le maître des lettres japonaises.

Un homme se souvient
De la femme qui criait le nom d’un autre pendant l’amour
Du vieil homme qui lui avait révélé le secret de l’existence, la  » crème de la crème de la vie « 
De Charlie Parker qui aurait fait un merveilleux disque de bossa-nova s’il en avait eu le temps
De sa première petite amie qui serrait contre son cœur le vinyle
With the Beatles
Des matchs de base-ball si souvent perdus par son équipe préférée
De cette femme si laide et si séduisante qui écoutait le Carnaval de Schumann
Du singe qui lui avait confessé voler le nom des femmes qu’il ne pouvait séduire
De ces costumes qu’on endosse pour être un autre ou être davantage nous-même.


Un homme, Murakami peut-être, se souvient que tous ces instants, toutes ces rencontres, anodines ou essentielles, décevantes ou exaltantes, honteuses ou heureuses, font de lui qui il est.

2. Mes lectures en cours

Côté audio, je poursuis l’audiolecture du roman de Ken Follet, Pour rien au monde, lu par Thierry Blanc (Audiolib) dans lequel j’ai déjà bien avancé.

Résumé : Une crise internationale va-t-elle entraîner une troisième guerre mondiale ?
De nos jours, dans le désert du Sahara, deux agents secrets français et américain pistent des terroristes trafiquants de drogue, risquant leur vie à chaque instant. Une jeune veuve tente de rejoindre l’Europe et se bat contre des passeurs. Elle est aidée par un homme mystérieux qui cache sa véritable identité.
En Chine, un membre du gouvernement lutte contre de vieux faucons communistes qui poussent le pays vers un point de non-retour.
Aux États-Unis, la première femme élue Présidente doit manœuvrer entre des attaques au Sahel, le commerce illégal d’armes et les bassesses d’un rival politique.
Alors que des actions violentes se succèdent un peu partout dans le monde, les grandes puissances se débattent dans des alliances complexes. Une fois les pièces du sinistre puzzle en place, pourront-elles empêcher l’inévitable ?
Il ne faudrait
Pour rien au monde que ce qu’a imaginé Ken Follett n’arrive…

Ce lundi, je commence la lecture du premier tome de Felicty Atcock : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain (Editions J’ai lu).

Résumé : « Je n’ai vraiment pas de bol : il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s’enterrer dans mon jardin sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et ennuyeuse à mourir. »

3. Mes lectures à venir

Je vais enfin me plonger, par la suite, dans la lecture de Anapika de Marc Torres (Librinova).

Résumé : L’Afrique. Un jeune lieutenant sans expérience. La rébellion qui gronde. Une belle femme mystérieuse. Et puis il y a l’écho de ce fleuve qui coule plus à l’ouest, de l’autre côté de la grande savane, avec une ville indigène campée sur ses bords. « Brûlez-la ! », a ordonné le général.
Mais la ville est à cinq jours de marche. En cinq jours, a dit Awakélé, les dieux ont créé les gnous, les girafes et les éléphants.
Alors, le voyage est loin d’être fini…

Et vous, c’est lundi
que lisez-vous ?

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s