[Service Presse] MARGO – Tome 1 : Second souffle, Thomas Martinetti

Numérique – 285 pages
Publié le 23 décembre 2019
Auto édition

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Dans son village de l’arrière-pays niçois, tout le monde adore Margo.
Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.
Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.
Aujourd’hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline,
en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.
Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège,
en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Je remercie l’auteur, Thomas Martinetti pour l’envoi de son premier thriller, MARGO. La version que j’ai lue est la seconde édition dans laquelle l’action est transposée en 2019 et non plus en 2020.

MARGO aborde le thème de l’usurpation d’identité. Imaginez un jour vous allez faire une démarche classique auprès d’une mairie ou autre établissement public et vous apprenez que quelqu’un se sert de votre identité depuis des années. Une épée de Damoclès apparaît au-dessus de votre tête puisque si cette personne est condamnable pour un quelconque motif, c’est votre nom qui apparaît et c’est donc vous qui pouvez payer les pots cassés. Angoissant, non ?

C’est ce qui arrive à Emeline Dalbera, le personnage principal. Alors que tout va pour le mieux dans sa vie, elle découvre en faisant les démarches pour organiser son mariage, qu’elle est déjà mariée ! Pire, sa banque l’appelle pour des mouvements suspects sur ses comptes… Emeline sombre dans un enfer car si elle est la victime, c’est à elle de prouver son identité. Un an plus tard, elle a repris sa vie en main sous le nom de Margo. Pour survivre à l’usurpation d’identité dont elle est victime, elle a pris le nom d’une autre. Jusqu’au jour où l’occasion de redevenir elle-même, de redevenir Emeline.

Thomas Martinetti soulève de nombreuses questions et problématiques en abordant cette thématique. Au fil des pages, l’intérêt grandit et l’intrigue nous captive de plus en plus. On va suivre Emeline jusqu’au moment où elle perd son identité, puis Margo dans sa nouvelle vie et dans sa quête de retrouver celle qui lui a volé sa vie. On découvre Agnès qui a dû changer d’identité (et prendre celle d’Emeline), ainsi que d’autres personnages qui gravitent tout autour de ce réseau d’usurpation d’identité.

Thomas Martinetti dépeint des personnages profonds et complexes ainsi que des paysages d’une beauté à couper le souffle pour accueillir son intrigue des plus complexes. Si au départ, il est un peu difficile d’appréhender la multitude de personnages (surtout qu’avec leurs changements d’identité, ce n’est pas si simple), au fil des chapitres, l’auteur a construit une toile d’araignée où l’on voit les fils se rejoindre, se croiser et continuer pour en croiser d’autres…

MARGO est une très belle découverte. Je me suis immergée rapidement dans l’histoire et plus j’avançais, moins j’avais envie de lâcher cette lecture. Evidemment, il s’agit d’un premier tome, donc toutes les questions n’ont pas trouvé de réponses et la fin ne laisse augurer qu’une quête longue et complexe pour Margo. Il me tarde de pouvoir lire la suite !

  3 comments for “[Service Presse] MARGO – Tome 1 : Second souffle, Thomas Martinetti

  1. 13 janvier 2021 à 20 h 08 min

    A reblogué ceci sur Le Bien-Etre au bout des Doigts.

    J'aime

  2. Le coin lecture d'Emma
    13 janvier 2021 à 11 h 04 min

    Waouh! Un thème que je n’ai encore jamais vu, ce livre a l’air génial.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :