[Avant-première] A pas de loup, Isabelle Villain

Numérique – 199 pages
Publié le 14 janvier 2021
Editions Taurnada

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s’installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein cœur des Alpes-de-Haute-Provence, c’est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons.
Mais l’équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer. Un grain de sable va s’infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique.
Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar.
Votre pire cauchemar…

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Un grand merci aux Editions Taurnada et à Joël pour l’envoi en avant-première du nouveau thriller d’Isabelle Villain, A pas de loup.

Dans ce roman, nous découvrons Rosalie, Philippe et leur fils Martin. Quasiment du jour au lendemain, le couple quitte tout pour s’installer dans un éco-hameau, fondé par Michel. Isolé du tumulte de la ville, produisant ses propres ressources, le petit village est un havre de paix, un retour aux sources. Pourtant dans ce cadre idyllique, on comprend vite que les deux époux ont eu des différends qui ont conduits à l’éviction de Philippe de La Barberie, deux ans plus tôt. Craignant pour la vie de son fils, Philippe vient le chercher en pleine nuit et va tenter de protéger Martin de l’influence de sa mère et des autres habitants du hameau. Que s’est-il passé pour que les deux époux se vouent une haine profonde ?

Ayant grandi à la campagne, au milieu des champs, je me suis toujours mal adaptée à la ville. Je ne suis pas une citadine et ne le serai probablement jamais. Je peux donc comprendre ces familles qui ont besoin de se mettre au vert, même si La Barberie fondé par Michel est un peu extrême pour moi (pas citadine mais j’aime bien la ville pour les loisirs ^^). Néanmoins, Isabelle Villain dépeint parfaitement les différentes familles composant l’éco-hameau et les raisons qui les ont poussé à tout plaquer pour vivre à l’écart de tout.

La plume de l’auteur fait que l’on se plonge immédiatement dans A pas de loup, aux côtés des personnages. Au départ le récit peut nous semblait un peu décousu car les événements semblent indépendants les uns des autres, mais petit à petit (et même A pas de loup…) les pièces du puzzle s’assemblent et l’on se prend une vraie claque en allant de rebondissement en rebondissement.

Une fois de plus, Isabelle Villain nous livre un roman de qualité, sombre à souhait et parfaitement documenté. J’y ai beaucoup appris sur les loups, sur la Russie (avec Vladimir et Nadia). Si vous ne connaissez pas Isabelle Villain et que vous n’avez pas peur d’avoir froid dans le dos, partez à la découverte de A pas de loup.

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s