[Service Presse] Ose la petite robe rouge, Françoise Evenou & Emmanuel Bourceret

Numérique – 194 pages
Publié le 3 août 2020
Librinova

– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Jeanne, 34 ans, fille unique et célibataire, se trouve terne, insignifiante. Rien ni personne ne l’attend. D’une timidité maladive, elle se cache derrière les livres et les chiffres. Alors, quand elle doit remplacer au pied levé sa directrice à une réunion d’actionnaires, elle est terrorisée. Pourtant c’est un nouveau voyage qui va commencer pour Jeanne, lorsqu’elle fait la rencontre d’un curieux collectionneur de netsukes, ces délicates figurines japonaises. Avec lui, elle va retrouver un monde de sensations oubliées, remonter à la source de ses désirs profonds, découvrir en elle un océan de confiance. Avant de se laisser prendre par la magie de l’Italie. Sa vie en sera métamorphosée pour toujours.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Dans Ose la petite robe rouge, nous découvrons Jeanne, une jeune femme d’une trentaine d’années qui manque de confiance en elle et souffre de timidité maladive. A tel point qu’elle se dévalorise en permanence, doute d’elle à chaque instant et passe son temps à rêver d’une vie meilleure mais ne change rien pour que ça aille dans ce sens. C’est le genre de personnage qui me touche car j’étais plus ou moins comme ça pendant des années, jusqu’à ce qu’on fasse une rencontre ou qu’un événement nous fasse comprendre qu’il faut se bouger pour avoir la vie que l’on veut. C’est exactement ce qui arrive à Jeanne dans ce roman. Un événement tragique au cours duquel elle va faire la rencontre qui impulse le changement.

Il est étonnant de découvrir que Ose la petite robe rouge est écrit à quatre mains par Emmanuel Bourceret et Françoise Evenou, car à aucun moment on sent deux personnalités. C’est comme si les deux auteurs et coachs avaient fusionné pour ne faire qu’une entité.

Ce qui est appréciable dans ce roman, c’est que l’on n’a pas une liste de conseils à n’en savoir quoi faire mais clairement des petits exercices pratiques que Jeanne met en place avec plus ou moins d’entrain (on s’est tous dit que ça ne changerait pas notre vie d’aller prendre un café au bar en bas de chez soi). Mais petit à petit Jeanne va prendre conscience de beaucoup de choses, va évoluer progressivement comme nous dans la vraie vie, va aller de découvertes en découvertes. Bref, ce qui m’a conquise dans ce roman, c’est qu’on peut parfaitement s’identifier à Jeanne.

Un roman très réaliste, feel-good et un peu de développement personnel. Une belle découverte que je recommande.

Publicité

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s