[Coup de đź’–] Journal d’un amour perdu, Eric-Emmanuel Schmitt

Journal d'un amour perdu

BrochĂ© – 256 pages
Publié le 4 septembre 2019
Editions Albin Michel

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

« Maman est morte ce matin et c’est la première fois qu’elle me fait de la peine. » Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d’apprivoiser l’inacceptable : la disparition de la femme qui l’a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnĂ©e et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donnĂ© le goĂ»t de la vie, la passion des arts, le sens de l’humour, le culte de la joie.
Ce texte explore le prĂ©sent d’une dĂ©tresse tout autant que le passĂ© d’un bonheur, tandis que s’Ă©labore la recomposition d’un homme mĂ»r qui n’est plus « l’enfant de personne ». Eric-Emmanuel Schmitt atteint ici, comme dans La Nuit de feu, Ă  l’universel Ă  force de vĂ©ritĂ© personnelle et intime dans le deuil d’un amour. Il parvient Ă  transformer une expĂ©rience de la mort en une splendide leçon de vie.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

J’ai dĂ©couvert Journal d’un amour perdu d’Eric-Emmanuel Schmitt lors de son passage dans La grande librairie fin septembre (je crois !). Bien sĂ»r je connaissais dĂ©jĂ  l’auteur de nom mais je n’avais encore lu aucun de ses romans. En l’entendant parler de ce livre, qu’il a Ă©crit suite au dĂ©cès de sa mère, une multitude de sentiments, de souvenirs sont remontĂ©s en moi. Si l’auteur pouvait me toucher Ă  ce point rien qu’en parlant quelques minutes de son livre, qu’est-ce que ça doit ĂŞtre en le lisant !

J’ai profitĂ© de son passage Ă  Senlis pour une sĂ©ance de dĂ©dicace en novembre dernier pour me procurer ce Journal d’un amour perdu. Une rencontre merveilleuse avec un auteur Ă  l’Ă©coute des lecteurs mĂŞme si c’est toujours un peu rapide (et comme il l’explique dans son livre, lui-mĂŞme est frustrĂ© de ce laps de temps restreint). Je ne sais pas ce qu’il s’est passĂ©, mais j’ai eu un coup de foudre littĂ©raire pour cet auteur sans mĂŞme avoir ouvert son ouvrage !

Journal d’un amour perdu n’est donc pas un roman. C’est une autobiographie d’Eric-Emmanuel Schmitt sur la pĂ©riode qui a suivi le dĂ©cès de sa mère il y a trois ans. Point de chapitres ni de longues envolĂ©es lyriques, ici, l’auteur laisse libre court Ă  ses pensĂ©es. Une phrase, une anecdote, un sentiment fort. Il Ă©crit Ă  coeur ouvert.

Journal d’un amour perdu est le journal d’un deuil, d’une nouvelle vie Ă  construire avec l’absence de l’ĂŞtre cher, de la pĂ©riode oĂą l’enfant n’est plus l’enfant de quiconque, oĂą l’adulte règle ses comptes avec l’enfant qu’il Ă©tait.

J’ai Ă©tĂ© très touchĂ©e, Ă©mue en lisant ce livre. Il a fait Ă©cho aux deuils que j’ai traversĂ©s. Eric-Emmanuel Schmitt met des mots sur cette pĂ©riode de ma vie oĂą j’en Ă©tais incapable.

Journal d’un amour perdu est un livre qui fait du bien car il est authentique. La plume d’Eric-Emmanuel Schmitt est merveilleuse, son livre contient de belles phrases qui trouvent Ă©cho en nous et nous font du bien.

2 réflexions sur “[Coup de đź’–] Journal d’un amour perdu, Eric-Emmanuel Schmitt

  1. Pingback: Bilan lecture #32 | Des plumes et des livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s