Premières lignes #65

Bonjour les amis !

On sera retrouve une fois de plus le vendredi pour lire ensemble les Premières lignes de l’une de mes dernières lectures. Pour ce premier vendredi de reprise, je vous laisse découvrir l’incipit de ma dernière lecture d’octobre. Il s’agit de Cette fêlure comme un soleil de Paul-René Cousty (Société des Ecrivains) dont la chronique est à paraître demain.

Bon vendredi à tous !

Chapitre 1

Julien avait vingt-quatre ans. Il descendait de la ville haute vers la résidence familiale, rue Pierre Faure. Il vivait chez Robert depuis son retour d’Afghanistan. Il était tard. Les flammes des cheminées de la raffineries portuaire embrasaient l’horizon et saturaient le coucher du soleil. Un immense cargo accostait en faisant hurler les sirènes. Il se souvint du jour où l’ambulance l’avait déposé. Il avait perdu les repères de la ville de son enfance : Le Havre.
Engagé, volontaire pour trois ans au premier régiment de hussards parachutistes (1er RHP) à Tarbes, son escadron fut envoyé en mission dans la région de Kaboul en deux mille huit. Julien est tombé, un an plus tard, dans une embuscade avec sa patrouille. Une balle dans la tête l’a sauvé. Le commanda ennemi a cru qu’il était mort et les talibans ne l’ont pas mutilé. Ramassé par des paysans autochtones il fut rendu à son régiment. rapatrié d’urgence à l’hôpital du Val de Grâce, il était resté deux mois dans le coma. Longtemps après, il avait subi une craniotomie. Les gens ont dit plus simplement : « Il est trépané. » Il fut ramené à la maison familiale en ambulance. C’était à la tombée de la nuit. Des grosses fumerolles noires dansaient au-dessus des dépôts d’hyper carbures. Au loin, il entendait les appels d’une corne de brume. Sans doute un navire n’arrivant pas à trouver l’entrée du port.

Cette fêlure comme un soleil

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s