Le mardi sur son 31 #42

Coucou la compagnie !

Comme chaque mardi, je reprends la page 31 de ma lecture en cours et vous partage une citation. Aujourd’hui, je suis toujours dans la lecture de Le Temps des Aubépines de Marie de Palet (Editions de Borée), s’il n’est pas fini ce soir, il le sera demain !

Bon mardi !

– Ce qu’elle peut m’énerver avec ses allusions à un mariage ! On dirait qu’elle se doute de quelque chose ! …
– Si elle ne le sait pas, ça ne va pas tarder. Quand tu regardes ton François ou qu’il te regarde, on voit bien que vous vous plaisez. C’est gros comme le nez au milieu de la figure.
Sylvie les regardait d’un air étonné et Eulalie se mit à rire :
– Ce n’est pas si visible que ça, puisque Sylvie n’a rien remarqué ! … Regarde-la.
– Quoi, Sylvie ? Tu ne vas pas me dire que tu n’as pas remarqué comme François Maurin ne quitte pas ma sœur des yeux ! …
– Je n’ai pas fait attention.
– Tu es gourde ou quoi ? … Ma pauvre fille, ça crève les yeux.

Le temps des aubépines

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s