[Service Presse] Les Crins de l’Âme – Tome 2, Blue Indigo

Crins de l'Âme 2

Numérique – 133 pages
Publié le 27 septembre 2019
Editions Alter Real
– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

À peine arrivés dans les grandes plaines de Mongolie, Kersten et Ewart sont séparés et poursuivent leur chemin chacun de leur côté. Kersten, en pleine rébellion, part avec le shaman Nergueï et se débat avec des sentiments contradictoires. Qui aime-t-elle vraiment ? Quel sens veut-elle donner à sa vie ? Quant à Ewart, il se laisse porter par les événements et cherche la voie de la guérison.

Entre sacrifices, malédiction et forces contraires, arriveront-ils à se trouver et à se retrouver ? Heureusement, le cheval esprit Samhuinn veille sur eux.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Voilà un bon moment que j’avais quitté Kersten et Ewart (décembre 2017 !!!). J’ai même dû relire la fin du tome 1 pour me resituer les derniers événements. Néanmoins, j’ai été ravie de découvrir la suite des aventures de nos deux héros.

Les Crins de l’Âme, Tome 2 commence là où nous avons laissé nos deux amis à la fin du tome 1. Kersten et Ewart se retrouvent séparés, chacun d’eux va faire des rencontres et mener sa propre quête.

Dans ce deuxième tome, l’accent est mis sur le chamanisme et les coutumes des peuples nomades Mogols. Le mode de vie, de pensée, de perception des éléments est totalement différents de celui de nos personnages français, cartésiens. Par ailleurs, Blue Indigo exprime parfaitement leur scepticisme au départ. Puis nous assistons à leur évolution, ils vont apprendre à appréhender la vie sous un jour nouveau.

Les Crins de l’Âme, Tome 2 : Pour qu’il aime véritablement est un roman initiatique. On suit la quête d’accomplissement de Kersten, celle de guérison d’Ewart, chacun de leur côté avec leur chaman. Le lecteur aussi évolue aux côtés des personnages. On apprend l’importance de respecter la nature et être à son écoute, que consommer et accumuler des biens n’est pas gage de bonheur et de bien-être. Parfois il faut savoir renoncer à ses habitudes, sa routine pour se découvrir soi-même. On a toujours le choix d’évoluer.

>> Retrouver la chronique du Tome 1 des Crins de l’Âme ICI <<

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s