Esteb – Tome 1 : Entre deux mondes, Karine Carville

Esteb 1

Broché – 335 pages
Publié le 1er novembre 2011
Mots & Cris

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Le commissaire Gérard Somme résout brillamment ses enquêtes grâce à un instinct qui ne lui a jamais fait défaut. Pourtant cette fois-ci, il ne parvient pas à cerner le profil des braqueurs qui s’en prennent aux bijouteries de la région parisienne. Ils sont trop rapides, trop performants , trop malins. La brigade est sur les dents et l’arrivée d’un nouveau tout droit parachuté  » d’en haut » n’arrange rien.

Qui est ce Esteb qui ne quitte jamais ses lunettes noires ?

Pourquoi semble-t-il toujours avoir un coup d’avance sur les lieutenants de Somme ?

Quel lien étrange l’unit à Sarah, jeune journaliste téméraire et belle-sœur du commissaire ?

Et si les braquages n’étaient que l’arbre qui cache la forêt ?

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Il ne me restait qu’un livre de Karine Carville que je n’avais pas encore lu et c’était Esteb. Premier livre de l’auteure à me partager au niveau de mes impressions. Car si j’ai fini ce polar enjouée et impatiente de connaître la suite, les premiers chapitres ont presque eu raison de la lectrice passionnée que je suis.

Esteb mêle le polar et le fantastique. Intéressant me direz-vous. Cependant, malgré quelques exceptions livresques, les histoires de vampire me rebutent plus qu’autre chose… Et Esteb est un vampire !

Heureusement, Karine Carville a su ficeler une intrigue palpitante et y a intégré d’autres créatures monstrueuses et fantastiques. C’est d’ailleurs ce qui a fait que j’ai pu continuer ma lecture donc merci les sorciers et les zombies ! De plus, le sujet des vampires et autres créatures n’est pas traité en tant que tel. Non, le genre principal reste bien le polar. D’ailleurs notre cher Esteb est plus ou moins à la botte du gouvernement. Original, non ?

Bref, tout ça pour dire que si les histoires de vampires ne vous plaisent pas (genre les histoires comme Twillight que je déteste !), on peut donner sa chance au ténébreux Esteb. On est pris dans l’engouement d’une enquête qui nous dépasse, nous, simples humains. On rencontre des créatures tout aussi mystérieuses les unes que les autres.

Notons également que Karine Carville, fidèle à elle-même, laisse énormément de questions en suspens, ce qui nous oblige à patienter pour connaître la suite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s