Améthyste, Isabelle Bruffaert

AméthysteTitre original : Améthyste

Auteure : Isabelle Bruffaert

Editions : Alter Real

Paru le : 3 mai 2019

Format lu : Numérique (145 pages)

4e de couverture :

1795.
Quelque part en Bretagne. La jeune et belle Améthyste fuit son destin et poursuit des chimères. Elle refuse d’épouser le vieux baron auquel son oncle la destine, et veut gagner Paris pour participer à la libération du Dauphin Louis XVII, emprisonné à la Tour du Temple. En chemin, elle croise Baptiste de Kermaec et ses hommes. Sont-ils des bandits ou des gentlemen ?

Le mystérieux et exaspérant Baptiste va-t-il l’aider ou l’empêcher de mener à bien ses desseins ? Qui est-il et que lui veut-il ? Face à cet homme déroutant, Améthyste fait front, mais la bataille ne sera pas aussi facile à remporter qu’avec les autres hommes…


J’ai pu lire Améthyste d’Isabelle Bruffaert dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Alter Real. Un grand merci à elles !

1795. L’année n’est pas prise au hasard. C’est une année riche en bouleversement en France. C’est à cette époque qu’a choisi Isabelle Bruffaert pour donner vie à ses personnages Améthyste et Baptiste.

Améthyste est donc une romance historique. Isabelle Bruffaert nous téléporte pour un aller simple au XVIIIe siècle. Elle nous offre une nouvelle version de la détention du dauphin Louis XVII qui s’intègre à merveille dans son récit.

Au-delà des changements politiques de cette période où l’on tente de se construire après la monarchie, dans ce roman on parle aussi de la condition de la Femme et des Droits de la Femme. Améthyste n’a pas peur d’assumer pleinement qui elle est et de le montrer. Elle a ses idéaux et les proclame, les défend. Elle veut s’affranchir du joug masculin.

En rencontrant Baptiste, Améthyste et lui vont former un couple des plus détonants. Entre Améthyste, jeune femme de conviction intrépide, libre, sûre d’elle et Baptiste, un homme charmant, passionné et très joueur, le mélange est captivant. Entre eux deux va se mettre en place un jeu du chat et la souris qui monte en pression au fil des chapitres.

La plume d’Isabelle Bruffaert est très agréable à lire. Les références historiques apportent de la matière et un réalisme à l’histoire d’Améthyste et Baptiste. On apprend tout en se distrayant.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s