Salon du livre de Beauvais (60)

Re-coucou la compagnie !

C’est avec plusieurs semaines de retard, que je me décide enfin à faire mon (court) compte-rendu de ma visite au Salon du livre de Beauvais qui s’est tenu le mois dernier sur la Place Jeanne Hachette.

Court ? Mais pourquoi ? Tout simplement parce que le salon du livre de Beauvais a pris des airs apocalyptiques peu de temps après mon arrivée… C’est un peu le risque avec les salons en plein air. Si les tonnelles peuvent protéger de la pluie, pour le vent, ce sont de véritables catastrophes ! J’aurais bien voulu montrer une image ensoleillée de la Picardie mais pour le coup c’est raté !

Le matin étant très mauvais question météo, j’ai tenté ma chance en me rendant à Beauvais en début d’après-midi, là où une éclaircie a osé montrer son nez.

Première auteure à qui je peux rendre visite est Monique Le Dantec. Je l’avais déjà rencontrée un an et demi auparavant au salon de Neuilly-en-Thelle. Cette fois-ci je repars avec deux nouvelles lectures… Même trois ! Car Monique est tellement gentille, que j’ai un livre offert pour mes deux achats.

  • Paradis sur Terre de Monique Le Dantec

Paradis sur terre

Résumé : Qui d’entre nous n’a pas rêvé que la famine et la misère disparaissent, que les guerres soient abolies une fois pour toutes, que plus aucun grain de sable ne vienne gripper les rouages du fonctionnement de notre vieille planète ? Que la Terre devienne un jour un monde parfait, le Paradis en somme ! Qui ne l’a pas espéré, sans trop y croire ? C’est pourtant possible lorsque les Dieux s’en mêlent, surtout quand ils se nomment Jésus, Mahomet et Bouddha ! Mais…

 

  • Les Anges de Pierre de Monique Le Dantec

Les Anges de PierreRésumé : En quête de leurs Ancêtres venus à l’aube des temps sur notre planète et n’ayant pu repartir, et de l’Inconnue qui y règne, censée résoudre leurs problèmes, Adr et Roz, immortels et pacifiques, débarquent sur Terre. Ils sont rejoints par deux de leurs compatriotes, Tor et Liz, hostiles à leur mission. Leur voyage trépidant conduira nos héros tout autour du globe et leur fera découvrir les humains dans ce qu’ils ont de meilleur et de pire. Dans un style maîtrisé, truffé de détails insolites et de rencontres hors normes, Monique Le Dantec, dont c’est le septième roman, nous entraîne au fil des pages dans une longue quête initiatique, une réflexion philosophique et un regard incisif sur notre monde. LES ANGES DE PIERRE, un surprenant thriller fantastique aux frontières du réel et de l’imaginaire.

  • Le Lynx de la Neva de Valéry Le Bonnec

Le Lynx de la NevaRésumé : Saint-Pétersbourg, la cité des tsars. Dans cette ville construite sur la chair, le sang et la passion, un terrifiant prédateur rôde, mutile et massacre toutes les femmes qui croisent sa route par malheur. L’inspecteur Yevgeni Baranov, brillant officier fraîchement arrivé, est chargé de l’enquête. Il sait qu’on l’attend au tournant et ne doit faire aucune erreur. Mais les indices sont rares. Il sera contraint de déployer toute son intelligence et sa persévérance pour démasquer le coupable. En proie à ses propres problèmes, il lui faudra aussi s’imposer dans sa nouvelle équipe aux personnalités les plus complexes. Une course contre la montre s’engage. Il devra alors affronter le monstre aux yeux de lynx dans cette Russie moderne, mais encore profondément marquée par les blessures du stalinisme et de l’ère soviétique. Inspiré de faits réels, l’auteur nous livre, pour son 7e roman, un étonnant et terrifiant thriller aux nombreux rebondissements dans lequel Saint-Pétersbourg incarne à elle seule un véritable personnage.

Je ne vais pas bien loin (comme toujours) et je découvre Francis Essique et son roman Le numéro que vous demandez qui est des plus intrigants. Malgré la météo qui menace, je prends le temps de papoter avec lui et son voisin, Jacky Moreau, toujours dans une ambiance bon enfant.

  • Le numéro que vous demandez de Francis Essique

Le numéro que vous demandezRésumé : Un matin, le détective privé Paul Vancooster est prié de rejoindre instamment Gilbert Collot, ami et juge d’instruction, à Beauvais. L’homme a une affaire à lui confier. Un logiciel utilisé par la gendarmerie et la police nationale a mis en lien plusieurs meurtres non élucidés. Tous auraient été commis par le même tueur en série. La mission du détective : intervenir là où s’arrête l’informatique et démasquer le meurtrier. Son leitmotiv ? En comprendre le mécanisme. Dès lors, mille questions l’obsèdent : pourquoi s’attaquer à ces victimes, sans aucun lien apparent et qui menaient une vie des plus normales ? Comment ont-elles été choisies ? Tant de violence ne pourrait-elle pas trouver son origine dans un drame ? A Paul de débusquer le tueur pour trouver des réponses.

  • Nuits de pleine lune de Jacky Moreau

Nuits de pleine luneRésumé : Vague de meurtres à Abbeville. Sur les scènes des crimes, les inspecteurs Lucas Rosépine et Bertrand Millavène ne relèvent aucun indice. Ni empreinte, ni trace d ADN. Le tueur fait preuve d’une méticulosité extrême. C’est un professionnel. Un élément commun à ces assassinats interpelle pourtant Millavène : la pleine lune. Pourquoi le tueur choisit-il cet instant précis pour accomplir ses forfaits ? L’inspecteur étudie la voie de la lycanthropie. Le profil d’un prédateur se dessine alors. Le policier le sent, la solution n’est pas loin. Mais attention : s’il ne reste pas sur ses gardes, Millavène risque de tomber dans la gueule du loup.

Je continue le tour des auteurs, qui malheureusement est assez rapide car bon nombre ont abandonné face aux intempéries (comme on les comprend !!) et je découvre le stand de Gérard Bertuzzi, auteur de polar (et oui, encore un !!). Après m’avoir présenté ses différents romans, je repars avec La Clef des Hauts car l’action se déroule au Château de Pierrefonds et je venais de le visiter.

La clef des hautsRésumé : Drame à Pierrefonds dans l’Oise, un adolescent a été poignardé et s’est vidé de son sang au sommet d’une des tours du château. L’endroit est inaccessible. Seuls le gardien-chef et le conservateur ont la clé des hauts qui permet de monter sur les toits du monument. Les clés n’ont pas été volées. Comment l’assassin a-t-il fait pour attirer sa victime à cet endroit en pleine journée sans se faire remarquer ? Le mystère reste entier et un autre meurtre est commis dans l’enceinte du château. Personne n’imagine que c’est le début d’une série…

 

Juste à côté, alors que le vent monte et que la pluie refait son apparition, je rencontre in extremis Christelle Muller qui avait mis de côté un exemplaire de son roman Une histoire d’âme pour le concours anniversaire (depuis le livre est arrivé dans son nouveau foyer 😉 ). J’espère pouvoir la revoir sur un prochain salon pour qu’on puisse échanger plus que quelques mots…

06 une histoire d'âme

Résumé : Coraline est une lycéenne solitaire, effrayée par le monde qui l’entoure. Aussi quand elle assiste à un terrible accident, elle ne se doute pas que celui-ci va changer sa vie. Elle va devoir affronter ses plus grandes craintes, un homme mystérieux qui hante ses nuits et ses pensées, et une étrange maladie qui menace sa vie. Coraline va devoir comprendre son passé si elle veut sauver son avenir et trouver l’amour. Et si nos vies antérieures dictaient notre présent ?

 

A peine Christelle a-t-elle dédicacé son roman, que l’on voit des tonnelles s’envoler, la pluie s’engouffrer et éclaboussant les livres… Le salon de Beauvais se termine sur une triste note. En repartant rapidement, je tombe sur Karine Carville qui range précipitamment ses romans. Je lui propose mon aide. Une fois tout rangé, à l’abri, on papote autour d’un chocolat viennois, face à ce qui fut l’événement littéraire du jour.

Karine Carville

On se dira qu’on aura plus de chances l’année prochaine et que cette fois-ci le soleil sera au rendez-vous.

En tout cas, merci et bravo aux auteurs qui ont bravé la météo (même pas peur !!!) et qui sont restés le plus possible, à la limite du raisonnable !


— Le book haul en photo —

Book haul

Publicités

Une réflexion sur “Salon du livre de Beauvais (60)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s