Premières lignes #57

Hello les amis !

Que le temps passe vite ! Nous voici déjà le dernier jour du mois de mai… Et dire que dans moins d’un mois et demi ce sont les vacances d’été…

En attendant, comme tous les vendredis, je vous propose l’incipit d’une lecture que j’ai apprécié. Et cette semaine, j’ai choisi Et tes larmes retenir de Charlotte Orcival. Une belle romance comme on les aime. ^^

Bon vendredi à tous !


NEW YORK

Oh ! but maybe I’m just too young
to keep good love from going wrong.

Jeff BUCKLEY, Lover,
You Should’ve Come Over, 1994

 

I

C’est de dos que cela s’est passé. La finesse de son cou, de ses épaules. Je l’ai reconnue grâce à cette image fixée dans ma mémoire. Elle avait grandi, une laine infinie avec des nouvelles rondeurs de poitrine et de hanches. Mais c’est en croisant son profil que tout s’est définitivement imposé à moi. Comme à l’époque. Comme il y a si longtemps. Une évocation de mon passé. Un flash de ma jeunesse. Quelqu’un que j’avais peu à peu oublié. Le souvenir que l’a emporté ensuite, c’est la manière dont je l’avais laissée tomber. Comme une merde. Inévitablement. J’étais comme ça à l’époque. Et je peux dire que j’avais changé.
Nous étions exactement un mois après le 11-Septembre 2001. Dans une file d’attente d’aéroport. Et elle n’était pas seule.
Comme aurait-elle pu l’être ? Comme un aimant, ce mec, ça se voyait. Il la couvait des yeux. Il la touchait dès que possible. Une main dans le bas du dos pour avancer dans la file. une mèche de cheveux délicatement passée derrière l’oreille. Comme si elle avait besoin de quelqu’un pour la coiffer et lui donner de l’allure. Et moi, j’étais là, à me demander s’il y avait une chance, la moindre chance pour qu’elle me reconnaisse elle aussi, si nos regards se croisaient.
Roissy, Vol American Airlines. Un mois après les attentats qui avaient bouleversé le monde. Visiblement, elle avait la même destination que moi, puisque nous étions dans la même file d’enregistrement : New York. Qui allait à New York et pourquoi, après ces moments-là ? Je me le demandais.
Je le savais.
J’allais bosser. Faire un shoot photo pour une série Marie-Claire et une autre pour Allure. Et j’y retrouverais des amis.
Mais elle ?

Et tes larmes retenir

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s