In my mailbox #43

Bonjour les amis !

Comme chaque dimanche, je vous présente les petits nouveaux qui sont arrivés dans ma boîte aux lettres ou ma boîte mail.

Bon dimanche à tous !


La semaine commence fort puisque via SimPlement pro je reçois le prochain L’indépanda n°8 à paraître le 1er juin.

L'indépanda 8Résumé : Littérature blanche, science-fiction, fantastique ou encore fantasy, tous les genres (ou presque !) sont représentés ici. Laissez-vous surprendre par cet opus placé sous le signe du mystère et des secrets…

Ce huitième numéro de L’Indé Panda est issu de notre septième appel à textes. Ce dernier fut si riche que nous avons décidé de vous offrir les 19 premiers textes sélectionnés par notre comité de lecture, dont voici la seconde partie !

 

Le même jour dans ma boîte aux lettres, je découvre quelques jours avant sa sortie, le nouveau roman de Marie de Palet, Le Destin de Marie. Merci aux Editions de Borée. Sitôt reçu, sitôt lu !

Le Destin de MarieRésumé : Enfant de l’Assistance publique recueillie par une famille de fermiers, Marie est chassée pour s’être laissée séduire. Enceinte, elle se voit contrainte d’épouser Basile. S’il accepte de reconnaître l’enfant, Basile reste toutefois un vieux garçon colérique et versatile, et la vie conjugale est loin d’être idyllique. Lorsque son mari disparaît mystérieusement dans un accident de chasse, une autre vie s’offre alors à Marie. Elle se retrouve seule avec sa fille pour assumer les travaux de la terre, mais va enfin pouvoir décider de son avenir, un destin qui pourrait bien la mener vers l’apprentissage de la couture…

On continue avec les Editions de Borée qui m’ont également envoyé Les vents de la colère de Michel Verrier.

Les vents de la colèreRésumé : Ferme de la Ribaudière. Village de Saint Pancrace. Gilbert Champaillet et son fils, François, paysans de génération en génération, reçoivent la visite du maire du village, Marius Donnadieu. Un investisseur allemand souhaite construire un parc de huit éoliennes nouvelle génération sur leurs terres, au crêt des camisards. Une terre isolée de toute habitation, perdue au milieu de la végétation et où soufflent des vents mystérieux. L’emplacement de ces futures éoliennes est idéal. Surtout que ce projet est la garantie d’un apport financier conséquent pour Gilbert Champaillet et la commune de Saint Pancrace. Mais c’est sans compter sur les habitants du village, les défenseurs écologistes et surtout les filles Champaillet qui ne voient pas ce projet du même œil.

Réception auto éditée cette fois-ci avec VRP de Jérémy Gaudebert qui a pu trouvé le chemin vers ma boîte aux lettres.

VRPRésumé : La cinquantaine, Francis parcourt depuis près de 30 ans les routes picardes, qu’il connait comme sa poche, pour l’entreprise « Gourmets Surgelés ». Francis est VRP et depuis toutes ces années, il n’a pas changé ses méthodes de travail. Il roule depuis toujours avec sa vieille BX et transporte ses marchandises dans sa bruyante glacière tout aussi ancienne que sa voiture. La technologie, ce n’est clairement pas son truc et il n’hésite pas à le clamer haut et fort ! Cela lui a d’ailleurs valu le surnom de « VRP des bleds perdus » par ses collègues de travail et c’est une source permanente de tensions avec la direction de l’entreprise. Celle-ci décide alors de lui imposer un stagiaire. Max a 15 ans, il est en 3ème et doit faire un stage de quinze jours dans la société. Max n’est pas là par gaieté de coeur. « Gourmets Surgelés » est la seule entreprise qui ait accepté de le prendre en stage, toutes les autres l’ayant refusé parce qu’elles le trouvaient trop nonchalant. Dès les premières minutes après la rencontre avec son maître de stage, Max se demande ce qu’il fait là, dans cette vieille voiture avec cet homme bourru, et redoute alors les prochains jours de stage. Tous deux forment un duo contrasté. Au fil des livraisons et des démarchages à travers la Picardie, ils doivent s’apprivoiser, apprendre à se connaitre. Des rencontres, des évènements vont ponctuer leur périple et tisser des liens d’amitié entre ces deux personnages aux caractères bien différents.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s