[Les lectures de…] Adèle Kosma

Re-bonjour les amis !

Hier, la belle Adèle Kosma s’est livrée en tant que jeune auteure qui a publié son premier roman, Dans le doute… Soyons heureux !, il n’y a pas très longtemps. Aujourd’hui, comme souvent le dimanche, elle se découvre en tant que lectrice. Alors, quelle lectrice est Adèle ?

Bon dimanche à tous !


  • Votre livre préféré ?

Martin Eden, de Jack London, son autobiographie romancée et il a eu mille vie… Élevé dans l’échelle sociale grâce à la lecture et l’écriture, il décrit comment il est devenu l’écrivain génial que l’on sait grâce à une persévérance inouïe. Son écriture évolue au fil du récit, comme le destin qu’elle décrit. C’est un monument littéraire.

AK Martin Eden

  • Le livre qui vous a donné le goût de la lecture ou qui a marqué votre enfance ?

Le Petit Prince. Je le relis régulièrement. C’est un livre qui me réconforte, parce qu’il est poétique et profond.

AK Le petit prince

  • Le livre que vous n’avez jamais terminé ? Pourquoi ?

Belle du Seigneur d’Albert Cohen. Tous les amis me disent : Hein ? Quoi ? Mais c’est génial ! Je ne désespère pas d’arriver un jour au bout. Chaque fois que je le reprends depuis le début, je progresse dans l’histoire et je décroche. C’est mon challenge littéraire chaque été !

AK Belle du seigneur

  • Un personnage de roman dont vous pourrez tomber amoureuse ?

Tous les personnages masculins de David Foenkinos, fragiles, farfelus, dotés de beaucoup d’autodérision. L’humour reste pour moi une arme diablement séduisante.

 

  • Lisez-vous plusieurs livres en même temps ?

Ça m’arrive mais pas très souvent. Il faut que ce soit des romans assez simples ou courts sinon j’ai tendance à ne plus me souvenir et rien ne m’agace plus avec un livre que de devoir relire cinq fois le même passage pour avancer.

 

  • Que lisez-vous en ce moment ?

J’adore la littérature américaine. Je suis plongée dans Demande à la Poussière de John Fante. Mais j’ai lu dernièrement plein de pépites, pas forcément des nouveautés non plus : Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb, Songe à la Douceur de Clémentine Beauvais et En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut. Je m’aperçois qu’ils ont tous les trois en commun le fait de parler d’amour, de thèmes douloureux, avec beaucoup de fantaisie et d’humour par moment. Vue les nouvelles du monde, je crois que c’est l’atmosphère dans laquelle j’aime être plongée en ce moment.

  • Quels sont vos projets de lecture à venir ?

J’ai une trentaine de livres d’auteurs de continents, d’époques et de genres différents qui m’attendent. Mais avant de l’attaquer, je vais lire Les Gratitudes de Delphine de Vigan. Les critique sont unanimes et c’est une auteure dont l’écriture me touche beaucoup.

AK Les gratitudes

Interview réalisée en avril 2019.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s